LogoLogo

Blanvillain, Servane. Etudes des récepteurs TonB-dépendants et d'un nouvel effecteur de type III de la bactérie phytopathogène Xanthomonas campestris pv. campestris

Blanvillain, Servane (2007). Etudes des récepteurs TonB-dépendants et d'un nouvel effecteur de type III de la bactérie phytopathogène Xanthomonas campestris pv. campestris.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7Mb

Résumé en francais

La bactérie Xanthomonas campestris pathovar campestris (Xcc) est responsable de la pourriture noire, une maladie vasculaire atteignant de nombreuses crucifères dont la plante modèle Arabidopsis thaliana. Les récepteurs TonB-dépendants (TBDRs) sont des protéines de la membrane externe des bactéries à Gram négatif, connues pour leur rôle dans le transport actif des complexes fer-sidérophore. Le génome de Xcc renferme 72 TBDRs ; cette sur-représentation est partagée par les autres espèces de Xanthomonas mais est limitée à un petit nombre de bactéries. Nos travaux ont permis de montrer que seulement 9 TBDRs de Xcc sont impliqués dans l'acquisition du fer. En revanche, l'analyse des gènes encadrant les autres TBDRs suggère que certains pourraient appartenir à des loci potentiellement impliqués dans l'utilisation de carbohydrates végétaux, appelés CUT loci (Carbohydrate Utilization containing TBDR loci). Le CUT locus du saccharose a été étudié de façon approfondie ; ce locus contribue au pouvoir pathogène de Xcc sur Arabidopsis, et contient un TBDR qui transporte du saccharose avec une très forte affinité. Nous avons également étudié un système de deux loci impliqués dans la dégradation du xylane et dans le transport de xylooligosaccharides ; nous avons identifié le régulateur transcriptionnel et défini les signaux végétaux inducteurs de ce CUT système. L'étude de deux autres CUT loci potentiellement impliqués dans l'utilisation de la pectine a été initiée. Enfin, nous avons observé que certains TBDRs/CUT loci sont conservés chez des bactéries ayant en commun la capacité de dégrader efficacement des polysaccharides complexes, et présentant également une sur-représentation des TBDRs. Nous proposons donc que la sur-représentation des TBDR et la présence de CUT loci traduisent la capacité d'une bactérie à exploiter activement des carbohydrates et contrôlent l'interaction avec la plante et/ou l'adaptation à divers environnements. Un projet distinct a consisté en la caractérisation d'une protéine de Xcc possédant des Répétitions Riches en Leucine (LRR), appelée AvrACXcc8004, qui est injectée dans les cellules végétales par le Système de Sécrétion de Type III de la bactérie. Nos résultats suggèrent qu'avrACXcc8004 fonctionne comme un gène d'avirulence dont le produit n'est pas reconnu dans le mésophylle des feuilles, et présente une spécificité d'action dans les vaisseaux du xylème de l'écotype Col-0 d'Arabidopsis thaliana.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Arlat, Matthieu
Lauber, Emmanuelle
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire des Interactions Plantes Micro-organismes (LIPM)
Mots-clés libres :Xanthomonas campestris pv. campestris, récepteurs TonB-dépendants, pouvoir pathogène, CUT locus, saccharose, paroi végétale, Arabidopsis thaliana, effecteur de type III, hrp, gène d'avirulence, xylème.
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :22 Feb 2008 13:35