LogoLogo

Castel-Lacanal, Evelyne. Méthodes non-invasives (PAS et rPAS) d'induction de plasticité corticale appliquées sur les muscles extenseurs du poignet chez les sujets sains et les patients hémiplégiques

Castel-Lacanal, Evelyne (2010). Méthodes non-invasives (PAS et rPAS) d'induction de plasticité corticale appliquées sur les muscles extenseurs du poignet chez les sujets sains et les patients hémiplégiques.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
2972Kb

Résumé en francais

La Paired Associative Stimulation (PAS) associant 2 stimulations : une électrique périphérique et une magnétique corticale à une fréquence lente (0,1Hz) pendant 30 minutes, et la rapid rate Paired Associative Stimulation (rPAS) à une fréquence plus rapide (5Hz) pendant 2 minutes, sont des techniques non-invasives de neuromodulation récentes chez l'homme pour induire une plasticité cérébrale. Chez les sujets sains, nous avons développé un protocole PAS (n=17) et rPAS (n=12) réalisés sur les muscles extenseurs du poignet (ECR) et étudié les modifications d'excitabilité corticale induites par ces interventions. Ils ont été aussi appliqués chez des patients hémiplégiques 1, 5 et 12 mois après leur Accident Vasculaire Cérébral (AVC), avec pour objectif primaire pour la PAS (n=6) d'étudier les changements d'excitabilité corticale, et pour la rPAS (n=3) d'étudier les changements du comportement moteur de la main parétique. Chez les sujets sains et les patients, ces deux protocoles induisaient des modifications de l'excitabilité corticale dont les caractéristiques étaient compatibles avec un mécanisme de type Potentialisation à long terme (LTP). Chez les patients, la facilitation du PEM du muscle ECR parétique après la PAS, était plus facile à induire dans les premiers mois après l'AVC qu'un an après. Le protocole rPAS, plus confortable, a permis d'objectiver l'induction d'une amélioration transitoire des performances motrices. Ces résultats suggèrent que ces méthodes peuvent être proposées comme thérapeutique adjuvante chez des patients hémiplégiques et pourraient, répétées sur plusieurs jours, faciliter les processus naturels de récupération motrice.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Simonetta-Moreau, Marion
Ecole doctorale:Comportement, langages, éducation, socialisation, cognition (CLESCO)
laboratoire/Unité de recherche :Imagerie cérébrale et handicaps neurologiques, INSERM U825
Mots-clés libres :Plasticité cérébrale - Stimulation Magnétique Transcrânienne - Récupération motrice - Accident Vasculaire Cérébral - Potentialisation à Long Terme
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :16 Sep 2011 11:52