LogoLogo

Peyret-Lacombe, Alexis. Etude de l'immuno-réactivité épithéliale gingivale en réponse à deux bactéries commensales : implication du TLR2

Peyret-Lacombe, Alexis (2007) Etude de l'immuno-réactivité épithéliale gingivale en réponse à deux bactéries commensales : implication du TLR2.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1464Kb

Résumé en francais

L'épithélium gingival, exposé à la microflore buccale, protège les tissus sous-jacents en maintenant une homéostasie parodontale. Pour ceci, les kératinocytes possèdent des Pattern Recognition-Receptors (PRRs) capables de reconnaître spécifiquement différents motifs bactériens. Les informations cellulaires transmises induisent la réponse immune innée et notamment la production de peptides antimicrobiens (PAMs) et de médiateurs de l'inflammation. Nos résultats montrent que les kératinocytes gingivaux sont capables de reconnaître et de discriminer des bactéries commensales vraies (S. sanguinis) ou opportunistes (F. nucleatum) par l'intermédiaire d'un PRR, le Toll-like Receptor 2 en modulant l'expression de PAMs, les ß-défensines humaines 2 et 3 et de médiateurs de l'inflammation. Cette activation différentielle des kératinocytes leur permet de fournir une réponse adaptée et de maintenir l'homéostasie parodontale.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Brunel, Gerard
Duplan, H.
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Physio-Pathologie et Thérapeutiques Bucco-dentaires
Mots-clés libres :épithélium gingival - bactéries parodontales - immunité innée - Toll-like Receptors - discrimination bactérienne - Beta-défensines - cytokines pro-inflammatoires
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :06 Mar 2008 17:51