LogoLogo

Bottollier-Curtet, Marion. Conséquences des invasions végétales sur le fonctionnement des écosystèmes riverains fluviaux

Bottollier-Curtet, Marion (2010). Conséquences des invasions végétales sur le fonctionnement des écosystèmes riverains fluviaux.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3869Kb

Résumé en francais

Dans le contexte des invasions, l'objectif de ce travail est d'évaluer dans quelle mesure l'origine des espèces végétales conditionne le fonctionnement d'un écosystème en situation de dominance. Cinq paires d'espèces autochtones dominantes (Agrostis stolonifera, Rubus caesius, Populus nigra, Urtica dioica et Salix alba) et introduites envahissantes (Paspalum distichum, Fallopia japonica, Buddleja davidii, Impatiens glandulifera et Acer negundo) ont été comparées en milieu riverain pour les processus de production primaire et de dégradation des litières. Ces études ont été complétées par une analyse détaillée des conséquences de l'invasion des ripisylves par A. negundo. Nos résultats montrent que si les espèces introduites envahissantes peuvent être plus efficaces dans la réalisation de certains processus écologiques, l'absence de coévolution entre les espèces introduites et les organismes des milieux récepteurs n'a pas d'implication systématique pour le fonctionnement des écosystèmes.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Tabacchi, Eric
Planty-Tabacchi, Anne-Marie
Ecole doctorale:Sciences de l'Univers, de l'environnement et de l'espace (SDU2E)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire écologie fonctionnelle et environnement (EcoLab), UMR 5245
Mots-clés libres :Décomposition de la litière - Invertébrés saprophytes - Production primaire - Compétition - Espèce ingénieur - Cycle de l'azote - Nutriments - Communautés végétales
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :26 Sep 2011 14:26