LogoLogo

Valéra, Marie-Cécile. Etude de l'effet des oestrogènes sur la fonction plaquettaire : rôle des récepteurs alpha et béta des oestrogènes

Valéra, Marie-Cécile (2009) Etude de l'effet des oestrogènes sur la fonction plaquettaire : rôle des récepteurs alpha et béta des oestrogènes.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3226Kb

Résumé en francais

Chez la femme, une augmentation du risque thrombotique a été rapportée lors de la prise d'un traitement hormonal substitutif de la ménopause ainsi que dans la seconde moitié de la grossesse, période caractérisée par une élévation majeure des taux d'œstrogènes. Alors que de nombreuses études ont fait la lumière sur les modifications de l'hémostase associées à la prise d'un traitement hormonal substitutif ou à la grossesse, nous disposons de peu de données concernant les effets des œstrogènes sur la fonction des plaquettes sanguines, éléments clés des processus d'hémostase et de thrombose. Au cours de notre travail de thèse, nous avons donc eu pour objectif de déterminer les effets d'une administration chronique de 17 béta-œstradiol à des doses élevées, mais physiologiques, sur la fonction plaquettaire de souris C57BL/6J. Pour ce faire, des études ex vivo nous ont permis de caractériser l'agrégation de plaquettes issues de souris traitées ou non en réponse à des agonistes forts. Nous avons ensuite utilisé un modèle de thromboembolisme afin de comparer in vivo les effets d'une administration de doses élevées d'œstradiol à des doses endogènes. Enfin, l'utilisation de chimères hématopoïétiques nous a amené à définir le rôle des récepteurs des œstrogènes alpha et béta et de la fonction transactivatrice AF-1 du récepteur des œstrogènes alpha dans les effets observés. Mieux comprendre les implications des œstrogènes dans l'augmentation du risque thrombotique pourrait aider au développement de SERMs (Selective Estrogen Receptor Modulators), modulateurs capables de se lier aux récepteurs des œstrogènes et d'induire, selon le tissu considéré, des effets agonistes ou antagonistes.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Arnal, Jean-François
Payrastre, Bernard
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Institut Fédératif de Recherche Bio-Médicale de Toulouse, IFR150
Mots-clés libres :Oestrogènes - Plaquettes sanguines - Récepteurs des oestrogènes
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :17 Oct 2011 16:32