LogoLogo

Maumus, Marie. Caractérisation des cellules souches/progénitrices CD34+ / CD31- du tissu adipeux humain et influence du microenvironnement sur leur prolifération, migration et différenciation

Maumus, Marie (2009) Caractérisation des cellules souches/progénitrices CD34+ / CD31- du tissu adipeux humain et influence du microenvironnement sur leur prolifération, migration et différenciation.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
10Mb

Résumé en francais

Le tissu adipeux (TA) contient une population de cellules souches/progénitrices contenues dans la fraction cellulaire CD34+/CD31- potentiellement capables de participer au renouvellement et à la croissance du TA. Le but de ce travail a été de déterminer la caractérisation phénotypique et génotypique de ces cellules à l'état natif ainsi que l'influence du microenvironnement et de l'état d'obésité sur leur nombre, leurs capacités de prolifération, de différenciation et de migration. Au sein du TA, les cellules CD34+/CD31- ont une localisation stromale et périvasculaire mais sont différentes des péricytes. Le développement excessif du TA est associé à une augmentation de l'expression de certains marqueurs adipogéniques par les cellules CD34+/CD31- et à une diminution de leur nombre. In situ, une fraction des cellules CD34+/CD31- est en phase de prolifération qui est augmentée chez les obèses et qui peut être régulée par les sécrétions des adipocytes matures, des cellules endothéliales capillaires (CECs), des macrophages, ainsi qu'un environnement hypoxique. De plus, les CECs sécrétent un facteur chimiotactique, le stromal derived factor-1, qui induit la migration des cellules CD34+/CD31- du TA via son récepteur, le CXCR-4. Enfin, concernant le contrôle de la différenciation des cellules CD34+/CD31- par le microenvironnement, nous avons montré, in vitro dans nos conditions de culture, que les sécrétions des adipocytes, des macrophages et des CECs ont des effets pro-angiogéniques et anti-adipogéniques. L'ensemble de ce travail a ainsi permis de caractériser l'influence de la " niche adipeuse " sur le contrôle de la prolifération, migration et différenciation des cellules CD34+/CD31- natives du TA.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Boulomié, Anne
Sengenès, Coralie
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Médecine Moléculaire de Rangueil (I2MR), INSERM U858
Mots-clés libres :Tissu adipeux - Cellules souches - Obésité - Prolifération - Migration
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :14 Oct 2011 14:28