LogoLogo

Jean, Christine. Stress cellulaire et remodelage de la matrice extracellulaire

Jean, Christine (2010) Stress cellulaire et remodelage de la matrice extracellulaire.

[img]
Preview
PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Sciences de Toulouse) - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
43Kb

Résumé en francais

Les tissus sont composés de cellules et d’un support protéique, la matrice extracellulaire (MEC). Cellules et MEC interagissent physiquement et fonctionnellement par l’intermédiaire des intégrines. Ce travail est consacré à l’influence du stress cellulaire sur les interactions cellules-MEC, en particulier dans le contexte du stress UV et du stress mécanique. Dans un premier travail, nous montrons pour les UVA activent dans les kératinocytes normaux la synthèse d’une sérine-protéase, le granzyme B responsable du clivage de la fibronectine au niveau des sites RGD, responsable du détachement de la cellule et sa mort par anoïkis. Ce phénomène devrait faciliter l’élimination des cellules photo-exposées. Dans un second travail, nous montrons que les UVA facilitent la migration monocellulaire des kératinocytes à travers un milieu collagénique non seulement en activant la synthèse de MMP1 mais aussi en provoquant la rupture du contact cellule-cellule via la dissociation des complexes E-cadhérine/Béta-caténine. Ces deux mécanismes sont coordonnés par la phosphorylation en Y653 de la Béta-caténine. Dans un troisième travail, nous montrons que le stress mécanique en rapport avec la culture en 3D des cellules lymphomateuses a pour effet de déréguler la synthèse de nombreuses composantes de la MEC et l’expression de certaines intégrines avec pour conséquence une régulation positive de la survie et négative de la prolifération. Sur la base de ces observations et de leur confrontation avec la littérature, nous proposons un modèle selon lequel le stress cellulaire a pour effet d’induire un remodelage intense de la MEC et d’influencer la biologie des intégrines avec des conséquences fonctionnelles majeures mais dépendantes du modèle cellulaire et des conditions environnementales, telles que la mort par détachement, la stimulation des capacités invasives ou la structuration spatiale des tumeurs.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Laurent, Guy
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (CPTP), INSERM U563
Mots-clés libres :Stress cellulaire - Remodelage matrice extracellulaire - Integrines - UV - Peau - Lymphomes - 3D
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :21 Nov 2011 14:13