LogoLogo

Ceccom, Johnatan. Quel rôle pour l'hippocampe dans le stockage rapide d'un souvenir épisodique ?

Ceccom, Johnatan (2011) Quel rôle pour l'hippocampe dans le stockage rapide d'un souvenir épisodique ?

[img]
Preview
PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Sciences de Toulouse.) - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
319Kb

Résumé en francais

La mémoire épisodique permet l'acquisition, le stockage et le rappel de souvenirs autobiographiques vécus dans un contexte spatio-temporel particulier. Certains paramètres dont la charge émotionnelle peuvent intervenir dans la formation d'une mémoire épisodique. Ils permettent d'ancrer un apprentissage réalisé en une seule séance comme c'est le cas avec les " flashbulb memories " ou mémoire flash. L'hippocampe et en particulier la région CA3 est le support de ce type de mémoire. Les caractéristiques particulières de la matrice auto-associative de CA3 lui permettent notamment grâce au zinc et aux récepteurs NMDA de jouer un rôle de détonateur qui autorise la génération et le stockage rapide de traces mnésiques de type épisodique au sein de son réseau récurrent. Nous avons réalisé des travaux qui montrent que le zinc et les récepteurs NMDA sont indispensables à la consolidation d'un conditionnement de peur au contexte acquis en une seule séance. Nous avons également montré que l'effet délétère sur la mémoire de la perturbation du zinc et des récepteurs NMDA peut être compensé lorsque l'apprentissage est réalisé en procédure distribuée par un phénomène de " spacing effect " ou effet d'espacement tributaire de l'expression de nouvelles protéines dans CA3. Si l'implication de l'hippocampe et de ses sous régions CA1 et CA3 est clairement établie dans le cadre de l'acquisition et de la consolidation d'informations multimodales, son implication dans le rappel mnésique demeure controversée. Grâce à des inactivations temporaires simultanées des régions CA3 et CA1 réalisées à l'aide d'un anesthésique local, nous avons montré que ces aires sont nécessaires au rappel d'une mémoire épisodique acquise 24h auparavant mais aussi que l'une ou l'autre de ces régions est suffisante pour assurer l'évocation complète du souvenir. Enfin notre dernière étude s'intéresse à la perturbation de la mémoire épisodique dans le cadre d'un syndrome neurodégénératif : la maladie d'Alzheimer. Nous avons mis au point un modèle murin " rapide " de la pathologie amyloïde grâce à une injection unique d'une solution d'oligomères du peptide Aß1-42 dans le cerveau de souris sauvages. Ce modèle présentait un déficit de mémorisation à long terme d'un apprentissage contextuel. Nous avons appliqué différents traitements à ce modèle : la mémantine qui est utilisée chez l'Homme et des chélateurs de métaux lourds, le clioquinol ainsi qu'une molécule nouvelle, le PA1637. Ces chélateurs qui sont sensés réduire la génération de stress oxydatif nous ont permis de reverser les effets délétères induits par la pathologie amyloïde dans notre modèle. Le PA1637 qui présente des caractéristiques de toxicité et d'action très intéressantes représente un nouveau traitement potentiel de la maladie d'Alzheimer.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Lassalle, Jean-Michel
Ecole doctorale:Comportement, langages, éducation, socialisation, cognition (CLESCO)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherches sur la Cognition Animale (CRCA), UMR 5169
Mots-clés libres :Hippocampe - Mémoire Flash - Conditionnement de Peur au Contexte - Alzheimer - Zinc - Rappel - Synthèse protéique - Effet d'espacement
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :14 May 2012 15:18