LogoLogo

Hamrouche, Rani. Reconnaissance géométrique des structures en maçonnerie ou en béton par imagerie radar multi récepteurs : approche numérique et expérimentale

Hamrouche, Rani (2011). Reconnaissance géométrique des structures en maçonnerie ou en béton par imagerie radar multi récepteurs : approche numérique et expérimentale.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

Dans un contexte économique très contraignant, les gestionnaires de patrimoines bâtis sont désireux d'évaluer leurs structures afin de connaitre, d'une part l'état de l'ouvrage vis-à-vis de sa sécurité et d'autre part d'évaluer les besoins d'entretien. Parmi les pathologies structurelles les plus répandues dans les ouvrages anciens en maçonnerie, on trouve la présence de vides à l'intérieur des maçonneries et plus particulièrement les défauts de jointoiement. L'objectif de ce travail de recherche est d'utiliser la technologie radar afin d'accroître la précision de cette technique en matière de reconnaissance géométrique des structures maçonnées et plus particulièrement la détection de défauts de jointoiement. Un algorithme d'imagerie inspiré des méthodes de migration, basé sur une acquisition multirécepteurs, a été développé. Pour pouvoir mettre en œuvre cette méthode, des améliorations dans l'exploitation des données radar, comme la détermination de l'instant d'émission, inaccessible pour les systèmes radar classiques, ont été nécessaires. Le développement de l'algorithme a été fait à partir d'expérimentations numériques sur des milieux simulés intégrant diverses dimensions de défauts de jointoiement. Une étude de sensibilité a également été proposée. L'algorithme d'imagerie a enfin été testé sur différentes structures en maçonnerie et son efficacité pour détecter des vides de faibles dimensions (défauts de jointoiement, conduits enfouis) a été démontrée. La détermination de la vitesse de propagation des ondes dans le milieu combinée à l'exploitation de la phase des échos enregistrés a permis de localiser précisément et d'identifier partiellement les différentes interfaces de la structure auscultée.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Balayssac, Jean-Paul
Ballivy, Gérard
Ecole doctorale:Mécanique, énergétique, génie civil, procédés (MEGeP)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions (LMDC), EA 3027
Mots-clés libres :Contrôle non destructif - Radar - Maçonnerie - Imagerie - Migration
Sujets :Génie civil, bâtiment
Déposé le :18 Jun 2012 10:40