LogoLogo

Mavigner, Maud. Réplication résiduelle du VIH-1 et homéostasie lymphocytaire T sous traitement antirétroviral efficace

Mavigner, Maud (2011). Réplication résiduelle du VIH-1 et homéostasie lymphocytaire T sous traitement antirétroviral efficace.

[img]PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Sciences de Toulouse.) - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
28Kb

Résumé en francais

Une réplication résiduelle du HIV-1 et une déplétion des lymphocytes T CD4+ intestinaux semblent pouvoir persister chez les sujets recevant un traitement antirétroviral. D'une part, notre étude a montré que la virémie résiduelle persistant chez certains patients sous traitement, provient d'un relargage passif à partir des réservoirs cellulaires latents et d'une réplication virale active. Cette virémie résiduelle est associée au niveau d'activation lymphocytaire chez les patients présentant une faible reconstitution immunitaire et pourrait ainsi contribuer au dysfonctionnement immunitaire persistant sous traitement antirétroviral prolongé. D'autre part, nos travaux ont mis en évidence un défaut de homing des lymphocytes T CD4+ CCR9+α4ß7+ vers la muqueuse intestinale qui semble contribuer à la persistance d'une translocation de produits microbiens de la lumière intestinale vers le sang et participer ainsi au maintien d'une activation lymphocytaire néfaste à la reconstitution immunitaire.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Izopet, Jacques
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (CPTP), UMR 1043
Mots-clés libres :Traitement antirétroviral - Lymphocytes T CD4 - GALT (Tissu lymphoïde associé au tractus gastrointestinal) - CCR9 - alpha4beta7
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :09 Jul 2012 09:52