LogoLogo

Courilleau-Labat, Céline. Etude du rôle du remodeleur de la chromatine p400 dans la stabilité génomique

Courilleau-Labat, Céline (2012) Etude du rôle du remodeleur de la chromatine p400 dans la stabilité génomique.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7Mb

Résumé en francais

La chromatine, constituée par l'assemblage de protéines histones autour desquelles s'enroule l'ADN, est une structure dynamique qui régule des processus nucléaires tels que la transcription et la réparation de l'ADN. Or, quotidiennement, une cellule subit des dommages à l'ADN. Ceux-ci peuvent être causés soit par son environnement (UV, irradiations ionisantes...) soit par son propre métabolisme (radicaux libres, blocage des fourches de réplication,...). La persistance de ces dommages peut aboutir à une instabilité génomique favorisant l'apparition de cancer. Ainsi, pour contrecarrer ce processus, diverses réponses cellulaires sont mises en place afin de réparer les dommages à l'ADN et de contrôler la prolifération cellulaire. Parmi les facteurs de remodelage de la chromatine, l'ATPase p400 est connue pour jouer un rôle dans le contrôle de différents devenirs cellulaires tels que l'arrêt du cycle cellulaire, l'apoptose ou la sénescence, processus impliqués dans la gestion des dommages à l'ADN. Mon travail a donc porté sur le rôle du remodeleur de la chromatine p400 dans la régulation de la stabilité du génome. Une partie de mes travaux a montré que p400 joue un rôle important dans la réparation des cassures doubles brins de l'ADN par recombinaison homologue (HR). J'ai pu montrer que p400 interagit avec la protéine Rad51, facteur clé de la HR, et qu'il est un médiateur de son recrutement autour des cassures. De plus, j'ai mis en évidence que p400 et Rad51 participent à la relaxation de la chromatine induite au niveau des cassures. La deuxième partie de mes travaux met en évidence que p400 contrôle le devenir cellulaire via la régulation de l'homéostasie des ROS (espèces réactives de l'oxygène). En effet, j'ai observé que p400 régule le métabolisme des ROS notamment via la régulation directe de gènes impliqués dans la gestion du stress oxydatif (FancA, HSP70). Ainsi, p400 maintient le stress oxydatif en dessous d'un seuil empêchant l'activation de la voie des dommages à l'ADN afin de permettre la prolifération cellulaire. L'ensemble de mes travaux a donc permis de montrer que p400 participe au maintien de l'intégrité génétique des cellules proliférantes par son rôle dans la gestion du métabolisme oxydatif intra-cellulaire ainsi que par son intervention dans la réparation des cassures doubles brins de l'ADN par HR.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Canitrot, Yvan
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire du Contrôle de la Prolifération (LBCMCP), UMR 5088
Mots-clés libres :Prolifération cellulaire - Réparation de l'ADN - Chromatine - Recombinaison homologue - p400
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :16 Jul 2012 11:06