LogoLogo

Bedard-Giraud, Kimberly. Troubles du traitement de la parole chez le dyslexique adulte

Bedard-Giraud, Kimberly (2007). Troubles du traitement de la parole chez le dyslexique adulte.

[img]
Preview
PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Sciences de Toulouse) - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
42Kb

Résumé en francais

Les troubles du traitement de la parole peuvent jouer un rôle causal dans certains cas de dyslexie. Cette recherche porte sur le traitement auditif de consonnes occlusives chez le dyslexique adulte. Dans la première étude [décours temporel des Potentiels Evoqués Auditifs (PEAs)], nous analysons le traitement cortical des indices temporels constituant le "Voice Onset Time" de consonnes voisées et non-voisées. On constate deux profils atypiques: (i) "PEA Pattern I": traitement différentiel sur la base d'indices temporels, mais avec plus de composantes et des délais; (ii) "PEA Pattern II": absence de traitement différentiel sur la base d'indices temporels. Dans la deuxième étude [modélisation des sources et analyse d'asymétries], on constate que ce traitement temporel peut être latéralisé atypiquement chez le dyslexique - même dans des cas compensés avec décours temporels relativement normaux. La troisième étude [Perception Catégorielle & MMN] suggère une correspondance entre nos profils électrophysiologiques et la discrimination de sons occlusives: le "PEA Pattern I" peut être associé à un traitement superflu d'indices acoustiques sans pertinence phonétique, tandis que le "PEA Pattern II" semble lié à un trouble de discrimination sévère. Dans la quatrième étude [l'effet McGurk], nous analysons l'intégration des indices acoustiques et visuels dans la perception de la parole face-à-face. Chez le dyslexique, on constate moins d'intégrations audiovisuelles et plus de dépendance sur des indices strictement acoustiques. Dans l'ensemble, ces résultats sont cohérents avec un dysfonctionnement affectant plusieurs niveaux du traitement de la parole chez le dyslexique.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Habib, Michel
Liégeois-Chauvel, Catherine
Démonet, Jean-François
Ecole doctorale:Comportement, langages, éducation, socialisation, cognition (CLESCO)
laboratoire/Unité de recherche :Service de Neurologie, INSERM U455 Pavillon Riser, CHU Purpan
Mots-clés libres :Dyslexie de développement - Traitement temporel - Perception catégorielle - Potentiels Evoqués Auditifs (PEA) - Voice Onset Time (VOT) - Asymétrie hémisphérique - Mismatch Negativity (MMN) - Effet McGurk
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :17 Sep 2012 12:29