LogoLogo

Massaly, Nicolas. Implication du système ubiquitine protéasome dans le noyau accumbens lors de l'élaboration et du maintien de comportements addictifs induits par les opioïdes

Massaly, Nicolas (2012) Implication du système ubiquitine protéasome dans le noyau accumbens lors de l'élaboration et du maintien de comportements addictifs induits par les opioïdes.

[img]
Preview
PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Sciences de Toulouse.) - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
576Kb

Résumé en francais

L'addiction est définie comme l'usage compulsif d'une substance en dépit de ses conséquences néfastes. Les propriétés renforçantes des drogues d'abus conduisent à une usurpation pathologique des circuits neuronaux servant aux apprentissages appétitifs. Ces neuro-adaptations, telles que la plasticité synaptique et les changements morphologiques des neurones, partagent de nombreuses similarités avec les mécanismes mis en jeu lors de la formation d'une mémoire à long terme. Dans l'hippocampe de rongeurs, la dégradation protéique par le système ubiquitine protéasome (SUP) joue un rôle primordial dans la plasticité synaptique et la formation de la mémoire. Cependant l'activité du SUP n'est pas restreinte à la plasticité hippocampique et à la mémoire mais est aussi impliquée dans les adaptations cellulaires induites par un traitement morphinique à long terme sur des cultures de neuroblastomes. Au vu de ces similarités, le point majeur restant à élucider est donc quelle est l'implication du SUP dans l'établissement des propriétés renforçantes des drogues d'abus in vivo. Le noyau accumbens (NAcc), un important point de convergence du circuit de la récompense, joue un rôle majeur dans ces propriétés renforçantes et participe à la transition entre un usage contrôlé et un usage compulsif des drogues. Le but de ce travail était donc d'évaluer la nécessité du SUP dans le NAcc de rongeurs lors du développement de comportements induits par les opioïdes. Nous avons dans un premier temps vérifié qu'une injection de morphine in vivo induisait bien une dégradation protéique dans le NAcc. Nous avons ensuite déterminé quelles étaient les conséquences de l'inhibition de la dégradation protéique, grâce à des injections locales de lactacystine, un inhibiteur du SUP, dans le NAcc, pendant l'établissement d'un grand nombre de paradigmes expérimentaux couramment utilisés pour tester les propriétés renforçantes des drogues. Ce travail nous a donc permis de définir clairement un rôle primordial de la dégradation protéique dans le NAcc lors de l'acquisition de comportements dirigés par les des effets renforçants opioïdes menant à l'addiction.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Francès, Bernard
Moulédous, Lionel
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherches sur la Cognition Animale (CRCA), UMR 5169 ; Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (IPBS), UMR 5089
Mots-clés libres :Noyau Accumbens - Protéasome - Dégradation protéique - Opioïdes - Comportement - Mémoire - Addiction
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :29 Oct 2012 09:30