LogoLogo

Sors, Aurélie. Evaluation de la dosimétrie in vivo en radiochirurgie stéréotaxique intracrânienne par détecteur MOSFET et microMOSFET

Sors, Aurélie (2012). Evaluation de la dosimétrie in vivo en radiochirurgie stéréotaxique intracrânienne par détecteur MOSFET et microMOSFET.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7Mb

Résumé en francais

La dosimétrie in vivo (DIV) permet d'assurer le contrôle de qualité des applications de radiothérapie externe. Si la réglementation rend l'application de la DIV obligatoire, cette procédure reste cependant considérée comme " techniquement difficilement applicable " dans les techniques d'irradiation rencontrées en radiochirurgie stéréotaxique intracrânienne car les traitements sont délivrés en dose unique par des faisceaux de faibles dimensions. Aujourd'hui, la technologie des MOSFET (Metal Oxid Semiconductor Field Effect Transistor) présente l'avantage de surfaces sensibles extrêmement petites ce qui permet de reconsidérer la question de la mise en œuvre de la DIV dans les minifaisceaux. Ce travail de thèse consiste donc à évaluer les processus de mise en œuvre de la DIV en faisceau fixe puis en arcthérapie conformationnelle. Tout d'abord, la problématique de mesure de la dose dans les petits champs et de la DIV sont rappelées. La caractérisation de détecteurs MOSFET et microMOSFET a été réalisée et a permis de proposer et une méthode de calibration optimisée aux contraintes de la technologie MOSFET et de la radiochirurgie stéréotaxique. Des simulations numériques ont été menées afin d'étudier l'influence de l'erreur des paramètres de traitement sur la distribution de dose au niveau de six volumes lésionnels : la sensibilité des détecteurs à un type d'erreur en fonction de leur importance a ainsi été déterminée. Le problème direct, qui consiste à reconstruire la réponse des détecteurs à la surface connaissant la dose à l'isocentre, a été modélisé et a permis de déterminer le positionnement optimal des capteurs pour des paramètres d'irradiation donnés. Enfin, le problème inverse permettant reconstruire la dose à l'isocentre à partir de mesures de MOSFET à la surface a été résolu. Une évaluation de la méthode en condition d'arcthérapie conformationnelle a été réalisée en corrélant les solutions théoriques obtenues par calcul direct aux solutions inverses mesurées par détecteurs MOSFET sur un fantôme.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Franceries, Xavier
Cassol, Emmanuelle
Ecole doctorale:Génie électrique, électronique, télécommunications (GEET)
laboratoire/Unité de recherche :Imagerie cérébrale et handicaps neurologiques, INSERM U825
Mots-clés libres :Radiochirurgie stéréotaxique - Dosimétrie des microfaisceaux - Dosimétrie in vivo - MOSFET - Problème inverse - Arcthérapie
Sujets :Electricite, électronique, automatique
Déposé le :12 Nov 2012 15:03