LogoLogo

Barré, Ronan. Etude du rôle des récepteurs couplés aux protéines G lors de la différenciation cellulaire des ostéoblastes : intérêt de la voie Gi

Barré, Ronan (2012). Etude du rôle des récepteurs couplés aux protéines G lors de la différenciation cellulaire des ostéoblastes : intérêt de la voie Gi.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
2355Kb

Résumé en francais

Les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) agissent via différentes voies de signalisation intracellulaires telles que Gs ou Gi, régulant la production d'AMPc par l'adénylcyclase. Nos travaux ont porté sur ces voies de signalisation lors de la différenciation cellulaire des ostéoblastes et plus particulièrement la voie Gi activée par le LPA (Acide LysoPhosphatidique) ou la Ghreline. Nous avons d'abord étudié in vivo l'intérêt du LPA dans la cicatrisation de défauts osseux de taille critique pratiqués sur des rats. Les résultats de cette étude préliminaire sont hétérogènes et justifieraient une expérimentation plus poussée. Notre approche in vitro évalue l'effet de la Ghreline sur la différenciation de lignées humaines, MG63 et SaOs, décrites précédemment comme des cellules respectivement préostéoblastiques et ostéoblastiques. Nos résultats montrent que sur les ostéoblastes matures, la Ghreline active une voie Gi/AMPc dépendante de son récepteur GHS-R1a et que celle-ci permet la différenciation terminale des ostéoblastes. En conclusion, nos résultats indiquent que la voie Gi a une importance majeure pour la différenciation terminale des ostéoblastes.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Salles, Jean-Pierre
Gennero, Isabelle
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (CPTP), UMR 1043
Mots-clés libres :Ostéoblastes - Différenciation - RCPG - Ghreline
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :14 Jan 2013 10:40