LogoLogo

Royo, Hélène. Etude par imagerie cellulaire d'une nouvelle famille d'ARNs non-codants dont les gènes sont soumis à l'empreinte génomique parentale

Royo, Hélène (2007). Etude par imagerie cellulaire d'une nouvelle famille d'ARNs non-codants dont les gènes sont soumis à l'empreinte génomique parentale.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3532Kb

Résumé en francais

Les loci Dlk1-Gtl2 et Snurf-Snrpn soumis à l'empreinte génomique parentale sont caractérisés par des unités de transcription complexes qui génèrent des ARNs noncodants mal caractérisés. Afin de mieux comprendre le devenir intracellulaire de ces ARNs, des hybridations in situ en fluorescence ont été réalisées sur le long gène noncodant Bsr au locus Dlk1-Gtl2 de rat. Dans des fibroblastes et des neurones embryonnaires, les transcrits Bsr épissés ne sont détectés que dans le noyau. Ils s'accumulent sous forme de " track " au site de transcription et forment de nombreux foci nucléoplasmiques stables qui ne colocalisent avec aucun compartiment nucléaire connu. Un profil similaire est trouvé pour des transcrits épissés non-codants du locus Snurf-Snrpn. Sous l'effet de drogues, des ARNs Bsr sont détectés dans le cytoplasme associés aux granules de stress. Les transcrits épissés des domaines Dlk1-Gtl2 et Snurf-Snrpn pourraient représenter une nouvelle famille d'ARNs retenus dans le noyau.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Cavaille, Jérôme
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Biologie Moléculaire Eucaryote (LBME), UMR 5099
Mots-clés libres :Empreinte génomique parentale - ARN non-codant - Petits ARNs - Architecture nucléaire
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :18 Mar 2013 11:05