LogoLogo

Cornuault, Josselin. Biodiversité, biogéographie et évolution des hémosporidies dans l'océan Indien

Cornuault, Josselin (2012). Biodiversité, biogéographie et évolution des hémosporidies dans l'océan Indien.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

Expliquer les patrons de biodiversité est l'un des objectifs majeurs de l'écologie. En dépit de l'accroissement de nos connaissances dans les domaines de la biologie évolutive et de l'écologie, la complexité et la multiplicité des processus impliqués dans l'assemblage des écosystèmes continuent de mettre les écologues à l'épreuve. La biogéographie s'est développée dans le but d'expliquer l'actuelle distribution des espèces en déterminant quels facteurs sont impliqués dans l'assemblage des communautés. Le travail présenté dans ce manuscrit a pour but de décrire et de comprendre quels processus ont été impliqués dans l'assemblage de communités de parasites insulaires. Nous nous sommes intéressés aux parasites sanguins de l'ordre Haemosporidia infectant les oiseaux de l'Océan Indien. Ce travail a permis d'augmenter nos connaissances sur les processus expliquant la diversité des parasites insulaires. Il est montré que les communautés hémosporidiennes de l'archipel des Mascareignes ont été assemblées par l'adjonction de multiples colonisations et de diversifications in-situ. Un groupe particulier de Leucocytozoon a colonisé l'Océan Indien en suivant ses hôtes Zosterops dans leur radiation évolutive. Une telle congruence des histoires biogéographiques des hôtes et des parasites n'a jamais été décrite chez les hémosporidies et a permis d'identifier plusieurs évènements de co-divergence et de proposer un taux d'évolution moléculaire pour les parasites. Nous décrivons également une diversité plus importante de Leucocytozoon dans les Mascareignes, comparé à Plasmodium. Ce patron peut être le produit de colonisations plus nombreuses ou plus anciennes des Leucocytozoon ou bien d'un plus faible turnover des lignées insulaires. Enfin, deux lignées de Leucocytozoon sont spatiallement ségrégées sur la Réunion et il est montré que ce patron ne peut être dû qu'à la seule influence des facteurs environnementaux. Nous suggérons que de la compétition ou des préférences pour différents vecteurs puissent être impliquées.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Heeb, Philipp
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire Evolution et Diversité Biologique, UMR 5174
Mots-clés libres :Biogéographie - Ecologie des communautés - Parasitologie - Malaria aviaire - Phylogénie - Océan Indien - Diversification
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :08 Apr 2013 15:36