LogoLogo

Perrody, Elsa. The viral protein Rki: an atypical cochaperone partner of Hsp70

Perrody, Elsa (2012). The viral protein Rki: an atypical cochaperone partner of Hsp70.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6Mb

Résumé en francais

Les chaperons moléculaires de la famille Hsp70 sont des protéines ubiquitaires qui interviennent dans de nombreux processus cellulaires liés au repliement des protéines. Les fonctions d'Hsp70 sont indissociables de la présence des cochaperons JDP (J-domain protein). Ces protéines, grâce à leur J-domaine caractéristique, stimulent l'activité ATPasique de Hsp70, facilitent leur prise en charge des substrats et leur confèrent leur localisation cellulaire. L'analyse de la séquence du génome de l'entérobactriophage RB43, membre de la famille du bacteriophage T4, a révélé la présence d'un gène codant une JDP putative (l'orfan 057w). Dans ce travail, nous avons montré que le J-domaine de cette JDP, nommée Rki, est fonctionnel in vivo et que Rki interagit spécifiquement avec le chaperon multifonctionnel Hsp70/DnaK de l'hôte Escherichia coli. Cependant, à la différence des trois cochaperons JDP de DnaK présents chez E. coli, la protéine Rki ne fonctionne pas comme un cochaperon de type général de DnaK in vivo et in vitro. Au contraire, l'expression de Rki est fortement toxique dans une souche sauvage d'E. coli. De façon remarquable, cette toxicité est totalement abolie en l'absence de DnaK endogène ou quand le J-domaine de Rki est inactivé. D'autres expériences in vivo ont ensuite révélé que Rki est exprimée précocement durant l'infection par RB43 et que la délétion du gène rki diminue significativement la prolifération du bactériophage. De plus, nous avons trouvé que des mutations dans le gène dnaK de l'hôte suppriment efficacement le phénotype de retard de croissance du phage muté pour le gène rki, indiquant que Rki interfère spécifiquement avec les fonctions cellulaires de DnaK. Enfin, nous avons montré que l'interaction de Rki avec le chaperon DnaK de l'hôte stabilise rapidement le facteur s32 de réponse au choc thermique, qui est normalement adressé à la dégradation par DnaK.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Genevaux, Pierre
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Microbiologie et Génétique Moléculaires (LMGM), UMR 5100
Mots-clés libres :Chaperons moléculaires - Cochaperon - Hsp70/Hsp40 - Réponse au Stress Thermique - Sigma 32 - Bactériophages - Rki
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :15 Apr 2013 10:52