LogoLogo

Balzergue, Coline. Régulation de la symbiose endomycorhizienne par le phosphate

Balzergue, Coline (2012). Régulation de la symbiose endomycorhizienne par le phosphate.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

La majorité des plantes terrestres forme une symbiose racinaire avec des champignons mycorhiziens à arbuscules. Une forte fertilisation phosphatée est capable d'inhiber très fortement la mycorhization avant même l'attachement du champignon à l'épiderme racinaire. Cette inhibition reliée aux teneurs en phosphate (P) dans les parties aériennes fait intervenir une signalisation systémique. Parmi les mécanismes régulateurs hypothétiques, la part des exsudats racinaires en particulier des strigolactones a été étudiée. Nous concluons que des mécanismes additionnels au niveau de la racine elle-même doivent exister. De plus, nos résultats indiquent que le P n'influence pas les oscillations calciques mesurées dans les racines suite au contact du champignon (ou à la perception d'exsudats fongiques). Enfin, nous montrons que le P affecte l'expression de gènes végétaux connus comme normalement induits en réponse à des signaux symbiotiques, indiquant que le P pourrait modifier la capacité des plantes à répondre correctement à la présence du champignon symbiotique.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Rochange, Soizic
Bécard, Guillaume
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Recherche en Sciences Végétales (LRSV), UMR 5546
Mots-clés libres :Mycorhize - Phosphate - Symbiose - Strigolactones - Calcium spiking - Medicago truncatula - Pois (Pisum sativum) - Glomus intraradices/Rhizophagus irregularis
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :22 Apr 2013 14:29