LogoLogo

Reilhac, Caroline. Codage de l'identité et de la position lors du traitement de séquences de lettres : normo-lecteur versus dyslexique. Etude comportementale chez l'enfant et étude en IRMf chez l'adulte

Reilhac, Caroline (2012). Codage de l'identité et de la position lors du traitement de séquences de lettres : normo-lecteur versus dyslexique. Etude comportementale chez l'enfant et étude en IRMf chez l'adulte.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3462Kb

Résumé en francais

L'acte de lire représente une activité devenue parfaitement automatique et constitue un outil permettant de s'inscrire et de participer au monde social et culturel qui nous entoure. L'acquisition de la lecture requiert un apprentissage long et laborieux. Il repose sur la capacité des lecteurs à identifier correctement des stimuli visuels complexes à un degré tel qu'ils doivent pouvoir distinguer " lion " et " loin " ou " foin " en une seule et unique fixation. Par conséquent, le codage de l'identité et de la position de la lettre est crucial dans l'identification visuelle des mots. Ce travail de thèse s'inscrit dans ce cadre de recherche et présente deux objectifs principaux. Premièrement, nous voulions explorer la façon dont le codage de l'identité et la position de la lettre est modulé par le contexte orthographique au cours de l'acquisition de la lecture et dans le cadre de la dyslexie de développement. Les participants réalisaient une tâche de comparaison de séquences de lettres dans laquelle ils devaient juger si deux suites de lettres présentées successivement et brièvement étaient identiques ou différentes. L'identité et la position des lettres étaient manipulées par le biais d'une substitution ou d'une transposition de deux lettres au sein de la séquence. Des non-mots, des pseudo-mots et des mots ont été utilisés comme stimuli pour étudier les effets lexicaux et sub-lexicaux sur l'encodage des lettres. Les résultats montrent que le traitement orthographique (codage de l'identité et de la position des lettres) et la représentation lexicale sont soumis à des changements développementaux et sont altérés chez les enfants dyslexiques. Un trouble de l'empan visuo-attentionnel (VA), i.e. une capacité VA réduite, chez ces enfants dyslexiques permet de rendre compte de ces perturbations. Deuxièmement, nous voulions explorer, en utilisant l'IRMf, les substrats neurobiologiques du codage de l'identité et de la position des lettres en contexte non-mot chez des adultes normo-lecteurs et dyslexiques. Les normo-lecteurs montrent une forte activation dans les régions pariétales et l'aire occipito-temporale ventrale (VOT) en condition de substitution de lettres, tandis que ces activations sont absentes chez les dyslexiques. Chez les normo-lecteurs, la condition de transposition de lettres active un réseau cortical plus limité, incluant l'aire VOT, laquelle n'est pas activée chez les participants dyslexiques. Ces résultats conduisent à mieux le rôle des régions pariétales et VOT dans la phase précoce du traitement visuel des mots en lecture et dans le cadre de la dyslexie développementale.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Démonet, Jean-François
Valdois, Sylviane
Ecole doctorale:Comportement, langages, éducation, socialisation, cognition (CLESCO)
laboratoire/Unité de recherche :Imagerie cérébrale et handicaps neurologiques, INSERM U825
Mots-clés libres :Traitement de séquences de lettres - Position des lettres - Identité des lettres - Dyslexie de développement - Cortex pariétal - Cortex occipito-temporal
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :03 Jun 2013 09:39