LogoLogo

Formey De Saint Louvent, Damien. La symbiose mycorhizienne à arbuscules Rhizophagus irregularis / Medicago truncatula : données génomiques, transcriptomiques et microtranscriptomiques

Formey De Saint Louvent, Damien (2012). La symbiose mycorhizienne à arbuscules Rhizophagus irregularis / Medicago truncatula : données génomiques, transcriptomiques et microtranscriptomiques.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
8Mb

Résumé en francais

Près de 80% des espèces végétales vivent en symbiose au niveau de leurs racines avec des champignons du groupe des Gloméromycètes. Cette symbiose mycorhizienne à arbuscules (MA) assure aux végétaux hôtes un apport minéral et hydrique essentiel à leur vie. Nous nous sommes attachés à définir des outils pour analyser la variabilité des génotypes du champignon MA modèle Rhizophagus irregularis à travers l'étude de son génome mitochondrial. Dans un deuxième volet d'étude, nous avons caractérisé des éléments régulateurs de la symbiose chez la plante hôte modèle Medicago truncatula (Mt). L'étude du génome mitochondrial fongique a permis de caractériser in silico les gènes présents, permettant la description de la chaine respiratoire chez ce champignon. Nous confirmons la présence d'une voie alternative de production d'énergie et mettons en évidence la probable capacité de ce champignon à réaliser une respiration cellulaire en condition anoxique. Par comparaison de génomes mitochondriaux séquencés à partir de différentes souches de cette espèce, des éléments de variabilité intraspécifique ont été identifiés, aboutissant à la définition de marqueurs de typage moléculaires des souches. L'analyse du microtranscriptome de Mt en condition symbiotique a été réalisée dans le cadre du projet Génoscope MIRMED. L'analyse des microtranscriptomes obtenus durant les étapes présymbiotiques et symbiotiques de la mycorhization a permis d'identifier des microARN différentiellement exprimés. Des phénotypes non-mycorhiziens associés à la surexpression de deux d'entre eux ont été obtenus soulignant l'intérêt de ces nombreux éléments régulateurs dans l'établissement de la symbiose.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Roux, Christophe
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Recherche en Sciences Végétales (LRSV), UMR 5546
Mots-clés libres :Rhizophagus irregularis - Marqueurs - Medicago truncatula - microARN - Mitochondrie
Sujets :Sciences de la terre
Déposé le :17 Jun 2013 11:05