LogoLogo

Marmugi, Alice. Perturbations métaboliques hépatiques : implication des xénosenseurs CAR (Constitutive Androstane Receptor) et PXR (Pregnane X Receptor) et d'un perturbateur endocrinien, le Bisphénol A

Marmugi, Alice (2012). Perturbations métaboliques hépatiques : implication des xénosenseurs CAR (Constitutive Androstane Receptor) et PXR (Pregnane X Receptor) et d'un perturbateur endocrinien, le Bisphénol A.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
8Mb

Résumé en francais

L'exposition à des contaminants environnementaux est suspectée de perturber les fonctions endocrino-métaboliques des organismes et contribuer au développement de pathologies métaboliques comme le diabète et la stéatose hépatique non alcoolique. Nos études réalisées in vivo, nous ont permis de mettre en évidence un impact du Bisphénol A (BPA), un contaminant largement exploité dans l'industrie des emballages alimentaires plastiques, sur le métabolisme énergétique hépatique. Ces effets, qui pourraient contribuer à l'émergence de la stéatose hépatique, ont été observés en deçà de la dose de référence en toxicologie réglementaire. Nos résultats renforcent l'idée que le BPA est un perturbateur métabolique, et cela à faibles doses. Les récepteurs nucléaires représentent des cibles potentielles des perturbateurs métaboliques. Les récepteurs nucléaires CAR (Constitutive Androstane Receptor) et PXR (Pregnane X Receptor), initialement identifiés comme des xénorécepteurs, sont également impliqués dans la régulation du métabolisme énergétique. Nous avons identifié une nouvelle cible de ces xénosenseurs : le gène codant pour l'adiponutrine. Nous avons montré, in vivo et in vitro, que les récepteurs CAR et PXR régulent l'expression du gène Adiponutrine. Cette protéine présente un rôle central dans la régulation du métabolisme lipidique hépatique. Chez l'Homme, un variant de ce gène (SNP I148M) a été identifié comme un nouveau marqueur de la stéatose hépatique. Les xénosenseurs CAR et PXR étant activés par de nombreux médicaments et polluants, nos résultats mettent en exergue le risque de développement de stéatoses hépatiques suite à leur activation. Ces résultats renforcent l'idée d'un risque de développement de pathologies métaboliques suite à l'exposition à différents contaminants environnementaux, qu'il s'agisse de perturbateurs endocriniens de type métaboliques ou d'activateurs des xénosenseurs CAR et PXR.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Mselli-Lakhal, Laila
Pineau, Thierry
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Toxicologie Alimentaire (TOXALIM), UMR 1331
Mots-clés libres :Obésogènes environnementaux - Maladies hépatiques non alcooliques - Récepteur nucléaire - Xénobiotique - Bisphénol A
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :23 Sep 2013 10:34