LogoLogo

Charpentier, Gaël. Etude des effets létaux et sublétaux d'une intoxication au thymol sur le développement et l'immunité des larves d'Apis mellifera élevées in vitro

Charpentier, Gaël (2013). Etude des effets létaux et sublétaux d'une intoxication au thymol sur le développement et l'immunité des larves d'Apis mellifera élevées in vitro.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

Pour lutter contre Varroa destructor, ectoparasite de l'abeille Apis mellifera, des traitements biologiques à base d'huiles essentielles sont apparus comme une alternative à la chimie. Toutefois, des données suggèrent que le thymol s'accumule dans la ruche et induit une mortalité larvaire. Or, la survie de la colonie pendant l'hiver dépend des abeilles nées après ce traitement. Dans ce contexte, les travaux de cette thèse ont consisté à investiguer pour la première fois les effets létaux et sublétaux du thymol sur le développement larvaire suite à une exposition aigüe et chronique. Pour cela, des larves d'abeilles ont été élevées in vitro selon la méthode développée par Aupinel et al. (2005) et adaptée à notre étude. Nous avons ainsi pu établir que le thymol était un composé moyennement toxique pour les larves d'abeilles exposées de manière aigüe via la cire ou la nourriture puisque les CL50 aigües sont respectivement de 2100 mg de thymol/kg de cire et de 2000 mg de thymol/kg de nourriture. Les CL50 chroniques sont quant à elles de 690 mg de thymol/kg de cire et de 700 mg de thymol/kg de nourriture. Les larves sont plus sensibles à une exposition chronique au thymol. En revanche, le thymol induit des effets sublétaux sur les larves, avec comme effet le plus marqué : un retard de croissance à la fin du stade larvaire probablement en lien avec une forte augmentation de l'expression de la vitellogénine à partir de la concentration 50 mg/kg. Enfin, la comparaison de nos résultats avec les données de la littérature montre que les concentrations de résidus de thymol retrouvées dans la cire présenteraient un danger pour les abeilles au cours du développement larvaire.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Vétillard, Angélique
Maranges, Claude
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Venins et Activités Biologiques (VACBIO), EA 4357
Mots-clés libres :Apis mellifera - Thymol - Elevage in vitro - Toxicité aigüe et chronique - Effets létaux et sublétaux - Développement - Immunité - Détoxification - Vitellogénine - Glutathion S-Transférase - PCR en temps réel - Activité enzymatique
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :10 Feb 2014 09:20