LogoLogo

Bertrand, Joris. Causes de la différenciation génétique à une très petite échelle spatiale chez un oiseau insulaire (zosterops borbonicus)

Bertrand, Joris (2013). Causes de la différenciation génétique à une très petite échelle spatiale chez un oiseau insulaire (zosterops borbonicus).

[img]
Preview
PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Sciences de Toulouse) - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
53Kb

Résumé en francais

Les îles fournissent des opportunités pour étudier comment la biodiversité colonise de nouveaux habitats et s'y diversifie en lignées endémiques. Nous avons étudié un cas possible de spéciation naissante chez un oiseau endémique de la Réunion (Zosterops borbonicus). Cette espèce présente un polymorphisme de coloration géographiquement structuré à une échelle spatiale rarement documentée chez les oiseaux. Nous avons étudié la restriction au flux génique le long d'un gradient altitudinal. Pour ce faire, nous avons confronté les patrons de différenciation phénotypique et génétique à ceux de variation environnementale. Nos résultats font état d'une dispersion extrêmement limitée chez cette espèce. Des facteurs d'ordre écologique mais aussi comportementaux seraient en mesure d'expliquer la très faible échelle spatiale de cette divergence.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Thébaud, Christophe
Pujol, Benoît
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire Evolution et Diversité Biologique, UMR 5174
Mots-clés libres :Réunion - Structuration génétique - Isolement par l'écologie - Isolement par la distance - Flux de gènes - Dispersion - Divergence évolutive
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :10 Feb 2014 09:12