LogoLogo

Fraysse, Mélie. La fabrication des modèles de genre dans les magazines sportifs. Pratiques journalistiques et logiques de positionnement des titres, l'exemple du vélo tout terrain

Fraysse, Mélie (2013). La fabrication des modèles de genre dans les magazines sportifs. Pratiques journalistiques et logiques de positionnement des titres, l'exemple du vélo tout terrain.

[img]PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Sciences de Toulouse) - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
29Kb

Résumé en francais

La plupart des analyses portant sur les modèles de genre présents dans la presse sportive concluent à une forte conformité sexuée. Bien étudiées dans la littérature anglo-saxonne, les figures médiatiques du masculin et du féminin dans les magazines sportifs spécialisés sont particulièrement représentatives de ce que CONNELL (1987) appelle la masculinité hégémonique et l'emphasized feminity. Partant de ce constat, cette thèse confronte les résultats obtenus dans ces recherches en analysant finement les modèles de genre proposés par les revues spécialisées de Vélo Tout Terrain, activité instrumentée de pleine nature, à priori associée à des modèles féminins et masculins relativement distants des définitions les plus traditionnelles des catégories sexuées. L'analyse du corpus, basée sur les trois magazines majoritaires dans le sous-champ : Vélo Vert, VTTMag et Vélo Tout Terrain, confirme dans un premier temps la forte présence des aspects les plus extrêmes de la masculinité hégémonique et de l'emphasized feminity. Mais, certains contextes de pratique ou des statuts particuliers au sein du milieu VTT offrent aux lecteurs des modèles de genre beaucoup plus novateurs et relativement distants des représentations médiatiques traditionnelles. Etudier le milieu du VTT en se centrant sur la construction des modèles de genre dans les revues spécialisées permet de questionner le rôle des médias dans la production d'une définition légitime de l'activité, mais également de mettre en évidence la doxa (BOURDIEU, 1997) qui structure cet espace de pratique en termes de rapports sociaux de sexe. L'analyse des parcours professionnels et des pratiques journalistiques met en évidence deux " groupes " de journalistes bien distincts. Fondés sur des processus d'identification professionnelle opposés, ces deux profils entraînent des rapports plus ou moins critiques avec le milieu du VTT et avec les modèles de genre qui y sont valorisés. Par ailleurs, ces rapports sociaux de sexe s'exerçant au sein des rédactions ne permettent pas aux journalistes féminines de s'imposer. En faible nombre, dominées par leur statut de pigiste et de compagne de journaliste, elles se heurtent à la forte sociabilité masculine en vigueur dans les rédactions, véritables lieux de construction d'une " masculinité VTT ". Au-delà de l'importance du pôle de la production, le pôle éditorial, et plus particulièrement les différentes maisons d'édition, leur histoire, leur structuration influencent fortement le positionnement de chaque titre, orientant de manière importante les modes de mise en scène des modèles de genre

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Mennesson, Christine
Ecole doctorale:Comportement, langages, éducation, socialisation, cognition (CLESCO)
laboratoire/Unité de recherche :Programme de Recherche Interdisciplinaire en Sciences du Sport et du Mouvement Humain (PRISSMH), EA 4561
Mots-clés libres :Genre - Médias - Journalistes - Sport - Magazine - Lecteurs - Socialisations
Sujets :Sciences et techniques des activités physiques et sportives
Déposé le :21 Feb 2014 14:25