LogoLogo

Nguyen, Anh Tuan. Mesure du champ de déplacement associé aux glissements de terrain par des études combinées de corrélation optique et de mesures in situ sur un exemple remarquable : le glissement Tena (Espagne)

Nguyen, Anh Tuan (2013). Mesure du champ de déplacement associé aux glissements de terrain par des études combinées de corrélation optique et de mesures in situ sur un exemple remarquable : le glissement Tena (Espagne).

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7Mb

Résumé en francais

Cette thèse présente les résultats d'un travail sur les glissements de terrain focalisé sur les conditions de déclenchement dans le cas particulier des méga-glissements (>1 km3) et sur les méthodes d'observation et d'analyse des déplacements dans le cas particulier du glissement de Tena dans le nord des Pyrénées centrales espagnoles, ceci dans le cadre du projet européen DOSMS du SUDOE. Le premier chapitre comprend une introduction générale avec une présentation des caractéristiques géologiques, géomorphologiques et climatiques de la zone d'étude. Le chapitre 2 est une introduction générale sur les différents types de glissement de terrain et leur classification suivie d'une présentation et d'une discussion des méthodes d'analyse de lastabilité des pentes et dynamique dans le cas de secousses sismiques. Ces méthodes sont ensuite appliquées au cas des très grands glissements de terrain continentaux qui tous sauf un (Mayunmarca, 1974) sont préhistoriques, avec des âges entre 4,5 Ma et 9 ky BP. Ce travail met en évidence que des discontinuités préexistantes correctement orientées sont nécessaires dans les ensembles de roches dures mais que la présence de telles discontinuités peut permettre les glissements même en l'absence de séisme. Les méga-glissements sur faible pente dans des roches tendres nécessitent l'intervention de forts à très forts séismes (Mw > 7,5). Un autre résultat est que les lois d'atténuation de l'intensité d'Arias établies pour les régions à séismes moyens ou fort ne sont pas applicables aux très grands séismes et que les méga-glissements peuvent difficilement être utilisés comme marqueurs paléosismiques. Le chapitre 3 expose les différentes méthodes de mesure in situ utilisées sur le glissement de Tena, incluant les mesures inclinométriques et extensométriques effectuées en collaboration avec l'université d'Oviedo et les mesures DGPS réalisées entre 2009 et 2011. Le chapitre 4 s'intéresse aux méthodes de télédétection mises en oeuvre dans le cas présent qui sont l'interférométrie RADAR et la corrélation d'images aériennes. Le chapitre 5 présente résultats des mesures in situ et télédétection. La confrontation des différentes données permet de proposer un modèle de glissement multiple pour Tena. Ces données permettent également de discuter la pertinence de l'implantation (et du maintien) d'un parking au pied du glissement. En conclusion, le chapitre 6 insiste sur l'intérêt des méthodes de télédétection - peu coûteuses - en complément ou en préalable des mesures in situ et sur ce que pourraient apporter ces méthodes pour l'étude d'autres mouvements de terrain comme les subsidences provoquées par la formation de dolines en milieu karstique et les déplacements dus au retrait-gonflement des argiles

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Darrozes, José
Courjault-Radé, Pierre
Ecole doctorale:Sciences de l'Univers, de l'environnement et de l'espace (SDU2E)
laboratoire/Unité de recherche :Géosciences Environnement Toulouse (GET), UMR 5563
Mots-clés libres :Glissement de terrain - Télédétection - GPS - Interférométrie InSAR - Champ de déplacement - Corrélation optique
Sujets :Sciences de la terre
Déposé le :01 Apr 2014 14:59