LogoLogo

Touron Poncet, Heliott. Biodiversité des communautés d'invertébrés benthiques des rivières de la Guadeloupe et réponses aux perturbations anthropiques

Touron Poncet, Heliott (2014). Biodiversité des communautés d'invertébrés benthiques des rivières de la Guadeloupe et réponses aux perturbations anthropiques.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

Les communautés aquatiques (algues, invertébrés, poissons) sont utilisées depuis plusieurs décennies pour évaluer la qualité biologique des cours d'eau. Des méthodes pratiques pour calculer des indices biotiques ont été conçues (ex. indices basés sur la diversité des macroinvertébrés), et adaptées pour être appliquées en routine par les gestionnaires des milieux aquatiques. Ces méthodes standardisées ne tenaient pas compte d'un référentiel correspondant à l'état "normal" des communautés concernées. Les approches récentes basées sur le concept de l'intégrité de l'écosystème et sur la biodiversité semblent plus prometteuses pour la gestion intégrée de l'eau. Au cours de la dernière décennie, la Directive Cadre Européenne sur l'eau 2000/60/CE (DCE) a ainsi suscité un nombre important de travaux qui ont conduit à une redéfinition d'outils de bioindication prenant en compte la notion d'écart à la référence. Les méthodes de diagnostic écologique à présent en vigueur en Europe continentale ne sont cependant pas directement transférables aux Départements et Territoires d'Outre Mer, où les contextes biogéographiques et climatiques d'une part, et le manque de connaissance de la faune d'autre part, ne permettent pas d'appliquer les protocoles prescrits. Nous avons développé un indice de bioindication DCE-compatible adapté aux rivières de la Guadeloupe. Le développement de cet indice a nécessité plusieurs étapes au préalable, il a fallu approfondir la connaissance de la faune, pour ensuite définir une biotypologie sur la Basse-terre de la Guadeloupe. Nos résultats mettent en évidence l'importance de l'occupation du sol et la géomorphologie dans la définition de trois sous-régions écologiques (clusters) pour les invertébrés benthique. A partir de ce travail, il a été possible de créer un indice multi-métrique (IBMA-971) pour évaluer la qualité écologique des rivières. Parmi 411 métriques (transformées en ratio de qualité écologique), nous avons selectionné les métriques présentant une forte efficacité de discrimination, une faible spécificité et une forte stabilité en condition de référence. Cet indice se compose de 6 métriques issues de la diversité taxonomique, de la richesse, de l'abondance et de la préference pour un substrat. A partir d'un jeu de donnée test, nous avons trouvé que l'IBMA-971 était sensible à un large panel d'impacts anthropiques. Cet indice montre qu'il est applicable aux îles voisines dans la même région biogéographique. En parallèle, une étude de prélèvement alternative des macroinvertébrés a été testée avec cet indice pour la première fois dans les Antilles. Nos résultats mettent en évidence que les substrats artificiels peuvent permettre d'accéder rapidement à la qualité écologique d'une rivière, ce qui peut être une méthode prospective pour des études pilotes.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Céréghino, Régis
Ecole doctorale:Sciences de l'Univers, de l'environnement et de l'espace (SDU2E)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire d'Ecologie Fonctionnelle (EcoLab), UMR 5245
Mots-clés libres :Macroinvertébrés - Directives cadre Européenne sur l'eau - Rivières tropicales - Indice multimétrique - Microhabitats - Oure-Mer - Typologie
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :22 Sep 2014 11:30