LogoLogo

Degano, Bruno. Monoxyde d'azote dans les voies aériennes supérieures. Etude des mises en jeu dans trois situations cliniques

Degano, Bruno (2007). Monoxyde d'azote dans les voies aériennes supérieures. Etude des mises en jeu dans trois situations cliniques.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3007Kb

Résumé en francais

Le monoxyde d'azote (NO) est normalement présent à une concentration élevée dans l'air des voies aériennes supérieures (VAS). La NO-synthase de type 2 (NOS2) des cellules épithéliales ciliées des VAS, qui semble être contrôlée de façon originale dans les VAS, a été étudiée dans 3 situations cliniques. Dans un premier travail, l'effet de glucocorticoïdes (GCs) sur le NO nasal a été étudié. Avant GCs, le NO nasal [moyenne (écart à la moyenne)] était comparable chez les patients [n=15, 219 (13) parties par billion (ppb)] et chez les témoins (n=30, 233 (8) ppb). Après GCs, le NO nasal augmentait chez les patients [250 (13) ppb, p < 0.0001], témoignant de l'absence d'inhibition de la NOS2 par les GCs au niveau des voies aériennes supérieures. Dans un deuxième travail, 9 patients présentant une sinusite aiguë nosocomiale on été étudiés pendant les 4 premiers jours d'un drainage sinusien. La concentration de NO dans le sinus maxillaire (médiane [25ème-75ème percentile]) passait de 70 ppb [40-100 ppb] à 2050 ppb [1700-3000 ppb] (p < 0.0001), montrant un effet favorable du traitement de la sinusite sur le NO sinusien. Dans un dernier travail, des polypes nasosinusiens extraits de patients atteints de dyskinésie ciliaire primitive (DCP, n = 5, NO nasal = 10 +/- 7 ppb) et de témoins appariés (n = 10, NO nasal = 205 +/- 48 ppb, p<0.0001) ont été étudiés. L'expression des NOS, l'activité NADPH-diaphorase, le marquage par la dihydroéthidine étaient comparables entre les deux groupes. On observait une augmentation de l'expression de l'arginase II chez les patients DCP, pouvant expliquer pour partie la baisse du NO nasal.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Arnal, Jean-François
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Médecine Moléculaire de Rangueil (I2MR), INSERM U858
Mots-clés libres :monoxyde d'azote - dyskinésie ciliaire primitive - glucocorticoïdes - voies aériennes supérieures
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :01 Sep 2008 17:12