LogoLogo

Bonnet, Agnès. Etude de l'expression des gènes au cours des stades précoces de la folliculogenèse ovarienne chez les mammifères de rente (brebis)

Bonnet, Agnès (2013). Etude de l'expression des gènes au cours des stades précoces de la folliculogenèse ovarienne chez les mammifères de rente (brebis).

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
5Mb

Résumé en francais

Le bon déroulement de la folliculogenèse ovarienne basale, est une étape clé qui conditionne la fertilité des femelles à l'âge adulte. Pourtant, les mécanismes moléculaires contrôlant ce processus sont encore mal connus et les études d'expression limitées par la difficulté d'obtention du matériel biologique. Les données actuelles proviennent essentiellement d'études réalisées chez les rongeurs (espèces poly-ovulantes). L'objectif de ce travail est de décrire, pour les deux compartiments folliculaires (ovocytes et cellules de granulosa), les spécificités d'expression et les gènes impliqués dans le dialogue moléculaire entre ces compartiments ainsi qu'aux différents stades de développement folliculaire basal " in vivo " chez une espèce mono-ovulante : la brebis. Nous avons développé, dans un premier temps, une méthode d'analyse du transcriptome pour les stades précoces qui combine microdissection à capture laser, amplification des ARN et microarrays. Puis, nous avons présenté, par la technique RNA-seq, et pour la première fois, un répertoire de 15349 gènes décrivant le profil d'expression de ces gènes dans chaque compartiment folliculaire et en fonction de leur stage de développement. L'analyse statistique révèle une différence d'expression entre compartiments folliculaires (5130 gènes) ainsi qu'une dynamique d'expression au cours du développement (3015 gènes). Nous avons également identifié 161 et 55 gènes présentant une expression préférentiellement enrichie dans l'ovocyte et dans les cellules de granulosa, respectivement. L'analyse fonctionnelle " in silico " combinée avec les données d'expression mettent en évidence des voies de signalisation (IGF1, VEGF, FGF, NOTCH) susceptibles d'être impliquées dans le dialogue moléculaire entre les deux compartiments folliculaires. Enfin, dans nos conditions expérimentales, nous montrons d'importantes variations d'expression au cours du développement folliculaire basal, lors de la transition du follicule primaire en secondaire chez la brebis. La cinétique d'expression de gènes impliqués dans des voies de signalisation tels que BMP et WNT a été précisément décrite. Un jeu de 25 gènes a été sélectionné en tant que biomarqueurs expressionnels des différentes classes folliculaires. Il pourra être utilisé pour évaluer la croissance folliculaire basale.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Mulsant, Philippe
Mandon-Pépin, Béatrice
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Génétique Cellulaire (LGC), UMR 444 INRA-ENVT
Mots-clés libres :Ovaire - Folliculogenèse basale - Ovocyte - Cellules de granulosa - Transcriptome - RNA-seq - Dialogue moléculaire - Brebis
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :29 Sep 2014 09:28