LogoLogo

Basset, Céline. Api5 : un nouveau co-facteur du récepteur aux oestrogènes ERalpha impliqué dans la progression tumorale des carcinomes mammaires

Basset, Céline (2014). Api5 : un nouveau co-facteur du récepteur aux oestrogènes ERalpha impliqué dans la progression tumorale des carcinomes mammaires.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

La recherche de nouveaux facteurs pronostiques et les nouvelles cibles thérapeutiques sont en plein essor et présentent de nouveaux espoirs en ce qui concerne la prise en charge et la thérapie ciblée dans le cancer du sein. Depuis longtemps l'expression du récepteur aux œstrogènes (ER) représente l'un des principaux facteurs de pronostic et constitue avec les œstrogènes une cible thérapeutique incontournable. Les co-régulateurs de l'ER sont souvent dérégulés et participent ainsi, si ce n'est à la genèse du cancer, du moins à son développement ainsi qu'aux mécanismes cellulaires d'échappement thérapeutique. Ainsi, une meilleure connaissance de ces molécules pourrait apporter un bénéfice dans la prise en charge des patients. De plus étant situé en amont de la voie transcriptionnelle, leur ciblage permettrait d'atteindre simultanément plusieurs voies de signalisation et pourrait permettre d'empêcher les cellules de développer des mécanismes de résistance. Nous présentons dans ce travail un nouveau co-régulateur d'ER : Api5 qui est reconnu comme un facteur anti-apoptotique. Nous avons analysé l'expression d'Api5 dans les carcinomes mammaires par une étude immunohistochimique prospective et nous avons montré que la perte d'Api5 était associée à des facteurs de mauvais pronostic et qu'il était co-localisé avec ERa. Nous avons aussi montré que sa présence était nécessaire à la croissance tumorale. Nous avons constaté qu'Api5 régulait la transcription de gènes dépendant du ERa en se fixant sur l'ADN sur ses éléments de réponse (ERE) ou indirectement en interagissant avec la protéine activatrice 1 (Activator proteine 1 : AP1). Enfin, nous avons observé que la séquence LXXLL d'Api5 était nécessaire à la liaison directe entre Api5 et le domaine C d'ERa. Cette étude décrit pour la première fois l'expression immunohistochimique d'Api5 dans des cancers et caractérise les relations fonctionnelles et physiques liant Api5 à l'ERa. Nous proposons donc Api5 comme un nouveau co-facteur de l'ERa, pouvant potentiellement représenter une nouvelle cible thérapeutique des cancers du sein.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Lacazette, Eric
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse (CRCT), UMR 1037
Mots-clés libres :Api5 - Cancer du sein - Oestrogènes - Récepteurs aux œstrogènes - Récepteur à la progestérone
Sujets :Biotechnologies, agronomie
Déposé le :29 Sep 2014 10:34