LogoLogo

Blasco-Baque, Vincent. Relation moléculaire bi-directionnelle entre diabète et maladie parodontale

Blasco-Baque, Vincent (2013). Relation moléculaire bi-directionnelle entre diabète et maladie parodontale.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

L'évolution du mode de vie, et plus précisément les alimentations de plus en plus riches, contribue à l'incidence croissante du diabète de type 2 dans le monde. De nouveaux concepts proposent l'implication des microbiotes bactériens dans le développement des maladies métaboliques. Or la cavité buccale est un environnement bactérien avec 100 millions de bactéries par millilitre de salive. De ce fait, nous nous sommes centralisés sur une pathologie infectieuse bactérienne particulière à manifestation inflammatoire : la maladie parodontale. Les études épidémiologiques montrent une association entre maladie métabolique et diabète sans explications biologiques. De ce fait, nous avons voulu étudier les mécanismes liant ces 2 pathologies. Dans ce but, nous avons réalisé 2 approches expérimentales : - Dans une première approche, nous avons voulu étudier l'impact de l'état diabétique sur le parodonte. Nous avons montré que l'alimentation grasse induit le développement de la maladie parodontale via le récepteur aux LPS. De plus, la supplémentation par des œstrogènes présente un effet protecteur sur le développement du microbiote parodontal pathogène et l'inflammation parodontale. Ces résultats furent publiés dans la revue PlosOne en Novembre 2012. - Dans la deuxième approche, nous avons proposé que la maladie parodontale soit un facteur de risque du diabète. Nous avons mis au point un modèle de maladie parodontale chez la souris et l'avons soumis à un stress nutritif. Nous avons constaté que cette pathologie buccale impactait la tension artérielle (publié dans Annales de cardiologie et d'angéiologie en Juin 2012), le bilan lipidique, l'intolérance au glucose et la sensibilité à l'insuline. De plus, nous avons montré que le système immunitaire était affecté par la maladie parodontale et présentait un lien avec la gravité de l'état diabétique. Ces travaux sont en cours de finalisation pour être soumis dans une revue internationale. La définition du lien entre la maladie parodontale et le diabète présente une voie importante de perspectives de recherche à la fois fondamentale et clinique.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Burcelin, Rémy
Kemoun, Philippe
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Institut des Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires (I2MC), INSERM UMR 1048
Mots-clés libres :Diabète - Inflammation - Maladie parodontale - Réaction immunitaire - LPS - Régime gras - Œstrogènes - Microbiote
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :27 Oct 2014 10:30