LogoLogo

Cioarec, Cristina. Optimisation d'une source lumineuse OLED (organic light emitting diode) pour application en diagnostic biomoléculaire

Cioarec, Cristina (2011). Optimisation d'une source lumineuse OLED (organic light emitting diode) pour application en diagnostic biomoléculaire.

[img]PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut être consulté ou emprunté à la BU Sciences de Toulouse.) - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
539Kb

Résumé en francais

Le besoin de dispositifs médicaux à faible coût a engendré une révolution dans l'innovation et la mise en œuvre de nouvelles technologies qui vont complètement changer notre façon de pratiquer la médicine. Il s'agit des dispositifs Lab-on-Chip. Se sont des systèmes d'analyses médicales miniaturisés qui réduiront le prix sur une large gamme de tests et de diagnostics tout en améliorant leur sensibilité. Le but de cette thèse est de démontrer la faisabilité du dispositif Lab-on-Chip afin de répondre à ce besoin, en utilisant un dispositif microfluidique combiné à des sources de lumière intégrée et des photo-détecteurs pour obtenir un système d'analyse miniaturisés. Les OLEDs sont des sources de lumière compactes, peu coûteuses, biodégradables, et donnant la potentialité d'obtenir un éclairage homogène sur des surfaces plates, ce qui les rendent des candidates idéales dans les applications Lab-on-Chip comme source d'excitation. Pour réaliser le dispositif Lab-on-Chip, il est important d'éviter le chevauchement des spectres d'émission de la source lumineuse et celui du fluorophore commercial utilisé pour les tests biologiques. Pour cela on a optimisé les dispositifs OLED pour obtenir une émission spectrale d'une longueur d'onde de 435 nm (OLED conventionnelle) et respectivement de 425 nm (microcavité forte OLED). Pour réaliser des microcavités fortes OLED, nous avons optimisé l'anode en argent du dispositif en utilisant des films de nucléation (germanium, chrome, carbone amorphe hydrogéné). Les couches d'argent déposées, ont été analysées par les techniques : MEB, profilométrie optique, angles de contact, ellipsométrie et XPS.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Melpignano, Patrizia
Gherardi, Nicolas
Ecole doctorale:Génie électrique, électronique, télécommunications (GEET)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire PLAsma et Conversion d'Energie (LAPLACE), UMR 5213
Mots-clés libres :OLED - LAB-on-CHIP - Angle de Contact - Croissance - Couche mince - Capacité Négative - Vieillissement - Adhérence
Sujets :Sciences des matériaux
Déposé le :29 Oct 2014 11:04