LogoLogo

Queval, Richard. Bases moléculaires des interactions Pontin-, Reptin-Nucléosome

Queval, Richard (2014). Bases moléculaires des interactions Pontin-, Reptin-Nucléosome.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

Les hélicases ATP-dépendantes Pontin et Reptin sont nécessaires aux activités de nombreux complexes protéiques, en particulier des complexes de remodelage de la chromatine ou des assemblages de facteurs de transcription. Néanmoins, aucun lien n'a encore été défini entre les propriétés biochimiques des protéines Pontin et Reptin et leurs fonctions in vivo. Nous avons étudié l'impact de l'unité de base de la chromatine, le nucléosome, sur les activités biochimiques des protéines Pontin et Reptin. Un pré-requis pour cette étude a été la purification des protéines Pontin et Reptin, sous leur forme monomérique ou hexamérique, et des histones, corps protéiques des nucléosomes. Il a également été nécessaire d'optimiser la reconstitution in vitro de mononucléosomes. Avec ces outils, nous avons identifié un effet fonctionnel des nucléosomes sur l'activité des protéines Pontin et Reptin qui vient compléter une interaction physique entre Pontin ou Reptin et les nucléosomes. Les protéines Pontin et Reptin forment un complexe stable avec des mononucléosomes lequel dépend de la région N-terminale de l'histone H3. Nous montrons que l'activité ATPase ADN-dépendante des protéines Pontin et Reptin est modulée différemment par l'extrémité N-terminale d'H3 suivant qu'elle porte ou non des modifications post-traductionnelles. Corrélé à cela, ces mêmes extrémités N-terminales d'H3 régulent l'état d'oligomérisation des protéines Pontin et Reptin. De plus, le profil des protéines co-immunoprecipitées avec les monomères de Pontin ou Reptin diffère de celui obtenu avec les formes hexamériques. Nous proposons que les protéines Pontin et Reptin constituent une plateforme moléculaire de recrutement pour des facteurs protéiques, et, au-delà, coordonnent ce recrutement des différents partenaires par des changements de leurs états oligomériques eux-mêmes régulés par leur interaction avec la région N-terminale de l'histone H3.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Humbert, Odile
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Biologie Moléculaire Eucaryote (LBME), UMR 5099
Mots-clés libres :Pontin/RUVBL1 - Reptin/RUVBL2 - AAA+ ATPase - Oligomères - Nucléosome - Modifications de l'extrémité N-terminale de l'histone H3 - Remodelage de la chromatine
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :03 Nov 2014 11:39