LogoLogo

El Merhebi, Souad. La gestion d'effet : une méthode de filtrage pour les environnements virtuels répartis

El Merhebi, Souad (2008). La gestion d'effet : une méthode de filtrage pour les environnements virtuels répartis.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3900Kb

Résumé en francais

Les environnements virtuels distribués (EVDs) sont destinés à fournir à leurs utilisateurs une expérience immersive au sein d'un environnement virtuel partagé. Pour cette raison, les EVDs essaient d'apporter aux différents participants des vues cohérentes du monde partagé. Ceci nécessite un échange intense de messages en particulier pour les EVDs fortement peuplés. Cet important échange de messages consomme beaucoup de ressources de calcul et réseau, ce qui ralentit le système et limite l'interactivité. Ainsi, la cohérence, l'interactivité et le passage à l'échelle sont trois besoins primordiales pour les EVDs. Par contre, ces besoins sont contradictoires : le besoin de cohérence requiert un échange plus important de messages alors que ceux d'interactivité et de passage à l'échelle demandent de diminuer au minimum ces échanges. Pour gérer l'échange de messages d'une manière intelligente, les systèmes d'EVDs utilisent des méthodes de filtrage différentes. Parmi ces méthodes, les méthodes de gestion d'intérêt filtrent les messages en se basant sur les intérêts des utilisateurs dans le monde. Dans ce document, nous présentons notre méthode de gestion d'intérêt, la gestion d'effet. Cette méthode exprime les intérêts et les manifestations des participants dans les différents média à travers les zones de conscience et d'effet. Lorsque la zone de conscience d'un participant chevauche la zone d'effet d'un autre dans un média, le premier devient conscient du second dans ce média. De plus, pour un passage à l'échelle continu, la gestion d'effet a été développée au sein d'une architecture client/multi-serveurs qui gère les intérêts des participants à travers les serveurs. La principale originalité de notre méthode réside dans le fait qu'elle répond aux différents besoins des applications d'EVDs comme l'expression de la manifestation, les relations asymétriques, l'adaptation aux environnements ouverts et aux architectures emboîtées, l'utilisation du multicast... Ces aspects permettent à la gestion d'effet d'effectuer un filtrage réaliste et efficace et d'être applicable dans différents types d'environnements.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Jessel, Jean-Pierre
Ecole doctorale:Mathématiques, informatique, télécommunications de Toulouse (MITT)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT), UMR 5505
Mots-clés libres :Environnements virtuels distribués - passage à l'échelle - filtrage - multicast
Sujets :Informatique
Déposé le :07 Sep 2009 11:54