LogoLogo

Herin, Fabrice. Approche des facteurs psychosociaux et organisationnels dans les douleurs d'origine musculo-squelettique, en particulier les aspects longitudinaux (caractère prédictif)

Herin, Fabrice (2014). Approche des facteurs psychosociaux et organisationnels dans les douleurs d'origine musculo-squelettique, en particulier les aspects longitudinaux (caractère prédictif).

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
11Mb

Résumé en francais

Le terme de trouble musculo-squelettique (TMS) est une application générique utilisée pour désigner les atteintes de l'appareil ostéo-articulaire attribuées au travail (muscles, tendons, nerfs...), principalement des membres supérieurs et du rachis. L'étiologie des TMS repose sur la combinaison des éléments liés à la personne, des facteurs psychosociaux, des sollicitations biomécaniques et de l'organisation du travail. La douleur d'origine musculo-squelettique a des conséquences sociales importantes notamment professionnelles. Notre travail de thèse avait pour objectif d'analyser le rôle joué par les facteurs psychosociaux et organisationnels professionnels dans les douleurs d'origine musculo-squelettique. Notre travail a porté sur deux études nationales longitudinales, l'une en milieu soignant (ORSOSA) avec deux recueils 2600-2008 et l'autre en population générale de travailleurs (ESTEV) avec deux recueils également 1990 et 1995. Nous avons rapporté des associations statistiquement significatives et indépendantes entre les facteurs psychosociaux mesurés par le modèle généraliste de Siegrist et des facteurs psycho-organisationnels spécifiques de l'environnement professionnel des soignants (infirmières) mesurées par un nouvel outil (Nursing Work Index - Extended Organisation ou NWI-EO) avec les douleurs de l'appareil musculo-squelettique des membres supérieurs présentées au cours des 7 derniers jours par des infirmières en exercice (Herin et al. Pain 2011). De plus, nous avons confirmé le fait que certains facteurs psychosociaux liés au travail sont associés à la douleur chronique de l'épaule indépendamment des facteurs biomécaniques d'origine professionnels et des facteurs individuels reconnus dans la littérature comme facteurs de risque de TMS de l'épaule. Nos résultats explicitent fortement le rôle prédictif majeur joué par les facteurs psychosociaux, notamment la dimension psychosociale " faible latitude décisionnelle au travail " et la perception d'un travail monotone dans les douleurs chroniques de l'épaule après un suivi de 5 années (Herin et al. Pain 2012). La plupart des études dans la littérature ayant pour objet les TMS ont concerné l'atteinte d'une seule région anatomique et ont déterminé les facteurs de risque comme spécifiques à chaque site. En conséquence, nous nous sommes intéressés au rôle joué par les facteurs psychosociaux liés au travail sur la douleur chronique musculo-squelettique dans quatre régions anatomiques distinctes et sur la douleur chronique diffuse (atteintes plurifocales ou multisites). Ainsi, les facteurs psychosociaux (faible latitude décisionnelle et forte demande psychologique) semblent être des facteurs prédictifs d'atteinte musculo-squelettique plurifocale ou multisite sous la forme de douleur chronique, mais uniquement chez les femmes (Herin et al. Pain 2014). Au total, ce travail de thèse a permis de préciser le rôle joué par les facteurs psychosociaux et organisationnels sur les douleurs d'origine musculo-squelettique.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Soulat, Jean-Marc
Paris, Christophe
Ecole doctorale:Mathématiques, informatique, télécommunications de Toulouse (MITT)
laboratoire/Unité de recherche :Epidémiologie et analyses en santé publique, UMR 1027
Mots-clés libres :Travailleurs - Troubles musculo-squelettiques - Facteurs psychosociaux - Contraintes psycho-organisationnelles - Etude ORSOSA - Etude ESTEV
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :17 Apr 2015 16:45