LogoLogo

Bray, Laurianne. Identification des phosphorylations impliquées dans la regulation de l'activité du récepteur NPFF2

Bray, Laurianne (2014). Identification des phosphorylations impliquées dans la regulation de l'activité du récepteur NPFF2.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6Mb

Résumé en francais

L'activation des récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) induit la phosphorylation de résidus Serine (S) et Thréonine (T) de leurs domaines intracellulaires. Ces phosphorylations sont impliquées dans la désensibilisation du récepteur, son internalisation mais aussi dans le choix de la voie de signalisation activée. Le neuropeptide FF appartient à une famille de neuropeptides impliqués dans la modulation de l'activité analgésique des opioïdes en activant le récepteur NPFF2, un récepteur couplé aux protéines Gi. Afin d'étudier le rôle des phosphorylations induites par l'agoniste dans la régulation de l'activité du récepteur, nous avons déterminé par spectrométrie de masse le profil de phosphorylation des récepteurs humain et de rat exprimé dans les cellules SH-SY5Y. Les phosphorylations ont été identifiées dans l'extrémité C-terminale (T372/S373, S382, S386, S395, T412 et S414/T415) puis remplacés par des alanines et les récepteurs de rat mutés transfectés dans des cellules SH-SY5Y. La caractérisation fonctionnelle après mutagenèse des sites de phosphorylation nous a permis de montrer le rôle majeur des résidus TS372, 412TNST415 dans la désensibilisation du récepteur, et des résidus S395, 412TNST415 dans son internalisation. Pourtant, ces récepteurs restent capables de recruter la Béta-arrestine-GFP. Nous avons de plus montré le rôle de Gi et de la GRK2 dans la phosphorylation du récepteur. Ces résultats apportent une nouvelle preuve du rôle spécifique de la phosphorylation de résidus particuliers dans la régulation de l'activité des RCPG et permettent d'envisager la production d'anticorps phosphospécifiques destinés à l'étude in vivo de l'activation du récepteur NPFF2.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Mollereau-Manauté, Catherine
Moulédous, Lionel
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (IPBS), UMR 5089
Mots-clés libres :Récepteur couplé aux protéines G - Signalisation - Neuropeptide FF - Mutagénèse - Phosphorylation - Spectrometrie de masse - Désensibilisation - Internalisation
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :20 Mar 2015 10:31