LogoLogo

Le, Hong Luyen. Développement et validation de deux méthodes de quantification par LC-MS de la simalikalactone E, un quassinoïde isolé de Quassia amara (Simaroubaceae) et leurs applications

Le, Hong Luyen (2014). Développement et validation de deux méthodes de quantification par LC-MS de la simalikalactone E, un quassinoïde isolé de Quassia amara (Simaroubaceae) et leurs applications.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1449Kb

Résumé en francais

La Simalikalactone E (SkE) est un composé à fort potentiel antipaludique et anticancéreux, isolé de Quassia amara, une plante traditionnellement utilisée pour lutter contre le paludisme dans de nombreux pays tropicaux. Afin d'améliorer son rendement d'extraction, mais aussi d'acquérir des données de pharmacocinétique, deux méthodes de quantification de la SkE ont été développées et validées. La première fait appel à l'HPLC couplée à la MS utilisant un détecteur à trappe d'ion fonctionnant en mode Single Ion Monitoring. La seconde utilise l'UPLC-MS/MS utilisant un détecteur hybride trappe d'ion/triple quadripôle fonctionnant en mode Multiple Reaction Monitoring. Les limites de quantification de ces deux méthodes sont de 0,224 pour l'HPLC et 0,028 mg/L pour l'UPLC. L'application de ces deux méthodes a permis, non seulement d'identifier l'étape critique de la procédure nécessitant d'être améliorée afin d'optimiser le rendement d'isolement de la SkE, mais aussi d'examiner l'influence de différents paramètres (échelle d'extraction, nature et quantité de solvant, température, agitation et niveau de dessiccation) sur le rendement d'isolement. Des études in vitro et in vivo réalisées sur la préparation traditionnelle antipaludique à partir de feuilles de Q. amara a permis de conclure que malgré son excellente activité antiplasmodiale, la faible teneur en SkE dans la décoction de Q. amara ne permettait pas d'expliquer à elle seule son activité. Des composés phénoliques ont ainsi été identifiés dans la tisane (acide gallique, méthyl gallate et vitexine) et participent à cette activité. La méthode de quantification utilisant l'UPLC a également permis d'examiner le devenir de la SkE dans les fluides biologiques. Il a été démontré que la SkE n'était détectable dans le sang qu'après administration par voie intraveineuse à une concentration très faible (0,1 mg/L après 1 h) par rapport à la dose injectée, et qu'elle n'était pas détectable après administrations par voie orale ou intrapéritonéale. Il apparait de plus qu'elle est très rapidement transformée dans un fluide intestinal simulé et plus stable dans un fluide gastrique simulé. En conclusion, ce travail devrait permettre d'améliorer très nettement le protocole d'extraction de ce composé, et de déterminer ses paramètres pharmacocinétiques, notamment ses métabolites hépatiques.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Jullian, Valérie
Fabre, Nicolas
Ecole doctorale:Sciences de la matière (SdM)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Pharmacochimie et Pharmacologie pour le Développement (PHARMA-DEV), UMR 152 IRD-UT3
Mots-clés libres :Quassia amara - Simalikalactone E - Quantification - LC-MS - Plasmodium
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :30 Mar 2015 14:54