LogoLogo

Jaulneau, Valérie. Caractérisation moléculaire d'un extrait d'algues vertes, stimulateur des défenses des plantes contre les agents pathogènes

Jaulneau, Valérie (2010). Caractérisation moléculaire d'un extrait d'algues vertes, stimulateur des défenses des plantes contre les agents pathogènes.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

La capacité des plantes à se défendre contre les parasites dépend de la perception d'éliciteurs qui induisent les défenses des plantes. Afin de les utiliser comme méthode alternative pour contrôler les maladies, il est nécessite d'identifier des sources abondantes et de caractériser leur activité. Au cours de ce travail, nous avons identifié un nouveau polysaccharide extrait d'algue verte, Ulva spp., et caractérisé son activité biologique. Les molécules présentes dans l'extrait ont été séparées par leur poids moléculaire (PM). Seule la fraction de haut PM, qui contient essentiellement un polysaccharide sulfaté appelé ulvane, possède une activité. Les effets des ulvanes sur le transcriptome de M. truncatula ont été comparés à ceux du méthyl jasmonate (MeJA) et de l'acibenzolar-S-methyl. La signature transcriptomique obtenue en réponse aux ulvanes présente de nombreuses similitudes à celle obtenue en réponse au MeJA. Ces deux traitements induisent des réponses régulées par la voie du JA telle que l'activation des inhibiteurs de protéases. L'expression de gènes dépendants cette voie est aussi induite chez A. thaliana en réponse aux ulvanes. Enfin, les ulvanes entraînent une inhibition de la croissance in-vitro, qui est partiellement affectée chez le mutant PEPR2. L'efficacité protectrice de l'extrait brut a été testée contre divers parasites. Ainsi, il protège contre les oomycetes et les champignons responsables, respectivement, d'oïdium et de mildiou. Nos résultats montrent que les ulvanes induisent les défenses des plantes via la voie du JA et soulignent l'intérêt des outils d'analyse transcriptomique pour identifier de nouveaux éliciteurs capables de protéger les plantes.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Dumas, Bernard
Ecole doctorale:Sciences écologiques, vétérinaires, agronomiques et bioingénieries (SEVAB)
laboratoire/Unité de recherche :Surfaces cellulaires et signalisation chez les végétaux (CNRS), UMR 5546
Mots-clés libres :Eliciteur - Réponses de défense - Protection des plantes - Polysaccharides d'algues marines - Nicotiana tabacum - Medicago truncatula - Arabidopsis thaliana - Cucumis sativus
Sujets :Biotechnologies, agronomie
Déposé le :17 Jun 2015 11:51