LogoLogo

Wu, Pei-Yu. Le complexe de ligation dans la réaction de réparation des cassures de l'ADN par recombination non homologué

Wu, Pei-Yu (2008). Le complexe de ligation dans la réaction de réparation des cassures de l'ADN par recombination non homologué.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7Mb

Résumé en francais

Les cassures double-brin (CDB) de l'ADN sont produites lors d'événements physiologiques ou physiopathologiques comme la recombinaison V(D)J, le blocage de fourches de replication, ou bien induites par des agents physiques ou chimiques à activité clastogène. Les CDB représentent une lésion hautement toxique et sont réparées par recombinaison homologue ou par recombinaison non-homologue (NHEJ). Chez les mammifères, la voie NHEJ représente le processus majoritaire de réparation responsable de la survie cellulaire après endommagement de l'ADN. Suite à la production de CDB, par exemple par des rayonnements ionisants (RI), l'hétérodimère Ku70/80 se lie aux extrémités de la cassure et recrute la sous-unité catalytique DNA-PKcs. Ce Complexe-1 ou DNA-PK (i.e Ku70/Ku80/DNA-PKcs) forme une synapse qui maintient rapprochées les extrémités de la cassure, acquiert une activité sérine-thréonine kinase qui par auto-phosphorylation de la DNA-PKcs induit un changement de conformation favorisant le recrutement du 2ème complexe impliqué dans la ligation des extrémités. Ce Complexe-2 est un hétérotrimère composé de XRCC4, Ligase IV et Cernnunos-XLF. Ce travail a eu pour objectif de mieux comprendre les interactions internes et externes des partenaires du Complexe-2. Nous avons établi le domaine minimal d'interaction fonctionnelle de la Ligase IV (XIR-BRCT2) avec XRCC4 et montré que son expression cellulaire induit une sensibilisation au RI et autres agents clastogènes. Le mécanisme de sensibilisation repose sur un déplacement de la Ligase IV du Complexe-2 suivie de sa dégradation aboutissant à une perte de recrutement stable du complexe sur la chromatine endommagée. En parallèle, nous avons suivi le recrutement de Cernnunos-XLF et montré qu'il était un substrat de la DNA-PK en réponse aux CDB. Bien que l'absence de Cernnunos-XLF n'affecte pas le recrutement des autres partenaires (Complexe-1 et -2) son recrutement stable aux cassures repose sur la présence de DNA-PKcs, Ligase IV et XRCC4. En conclusion, nos résultats permettent de mieux comprendre l'architecture du complexe de ligation et ouvrent la voie à la recherche de composés présentant potentiellement une activité radio- ou chimiosensibilisatrice par interférence avec le mécanisme de réparation des cassures de l'ADN par NHEJ.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Frit, Philippe
Salles, Bernard
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale (IPBS), UMR 5089
Mots-clés libres :Réparation de l'ADN - Cassures double brin - Recombinaison non homologue - Radiations ionisantes - Radiothérapie - Radiosensibilisation - ADN Ligase
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :05 Jan 2009 18:01