LogoLogo

Foures, Damien. Validation de modèles de simulation

Foures, Damien (2015). Validation de modèles de simulation.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7Mb

Résumé en francais

Ce travail de thèse s'est intéressé à la validité des modèles de simulation dans le cadre du développement des systèmes complexes et critiques. Une analyse de l'approche d'ingénierie système, et plus particulièrement de l'aspect modélisation et simulation, a permis de constater qu'il est impossible d'établir de façon directe la validité du modèle de simulation. De nombreux points sont à l'origine de cette impossibilité, comme une mauvaise formulation des objectifs de simulation, une incohérence implémentatoire, les limites du moteur de simulation, etc. La validité d'un modèle de simulation étant définie pour un objectif de simulation, il est apparu important de proposer une approche globale de la M&S, associant un ensemble d'outils capables de détecter des incohérences entre les objectifs de simulation et les modèles du système d'intérêt. Ces outils, à destination de l'utilisateur de la simulation, permettent l'amélioration du niveau de confiance dans le modèle de simulation et donc dans les résultats de simulation. Notre étude se base sur la théorie de la M&S telle que proposée par B.P. Zeigler. En considérant le concept de cadre expérimental qui y est introduit, nous avons pu proposer un cadre méthodologique capable d'exprimer les objectifs de simulation de manière claire. Ce cadre méthodologique nous permet d'étudier les problématiques d'application et d'accommodation de la M& S que nous regroupons sous la problématique de compatibilité. Ainsi, notre premier objectif a été de proposer une approche capable de mesurer l'incohérence entre les objectifs de simulation et le modèle du système. En s'appuyant sur les méthodes formelles et la théorie des automates, nous avons établi un ensemble de métriques capables de mesurer le degré de compatibilité dynamique entre cadre expérimental et modèle du système d'intérêt. Pour cela, nous étudions en premier lieu la compatibilité dynamique entre automates à interface en utilisant la décomposition en arbre. Montrant les limites d'une telle approche, nous sommes passé à l'étude de la compatibilité entre modèles DEVS en utilisant la génération de graphes de classe, autrement appelés graphes d'atteignabilité. Cette étude formelle de la compatibilité nous permet de proposer un ensemble de bonnes propriétés de la simulation. Nous proposons finalement une méthodologie qui permet de guider l'utilisateur de la simulation dans l'élaboration de métriques permettant de mesurer ce niveau de compatibilité. S'appuyant sur les concepts de l'ingénierie dirigée par les modèles, nous proposons un langage dédié à la simulation permettant de guider l'utilisateur de la simulation dans l'évaluation de la validité des modèles de simulation.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Nketsa, Alexandre
Albert, Vincent
Ecole doctorale:Systèmes
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes (LAAS) - CNRS
Mots-clés libres :Validation - Simulation - Modèle - Cadre expérimental - Abstraction - Formel
Sujets :Informatique
Déposé le :13 Nov 2015 11:19