LogoLogo

Astorg, Matthieu. Théorie de Teichmüller dynamique infinitésimale et domaines errants

Astorg, Matthieu (2015). Théorie de Teichmüller dynamique infinitésimale et domaines errants.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

Soit f une fraction rationnelle de degré d au moins 2. McMullen et Sullivan ont introduit l'espace de Teichmüller dynamique Teich(f), qui est une variété complexe de dimension au plus 2d-2 et qui paramétrise la classe de conjugaison quasiconforme de f dans l'espace des modules ratd via une application holomorphe F allant de Teich(f) dans ratd.Nous donnons une nouvelle construction élémentaire de Teich(f), et nous prouvonsque F est une immersion, ce qui répond à une question posée par McMullen et Sullivan.Ce dernier résultat nous permet d'obtenir des preuves simplifiées de résultats dus à Makienko et Levin sur la rigidité de f sous une hypothèse d'expansivité le long de l'orbite critique. Dans une seconde partie, nous construisons une famille d'exemples d'endomorphismes polynômiaux de P^2(C) ayant un domaine errant. Nos exemples sont des produits fibrés, de la forme (z,w) -> ( f(z) + aw, g(w)). De plus, on construira des exemples à coefficients réels où le domaine errant intersectera R^2.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Buff, Xavier
Ecole doctorale:Mathématiques, informatique, télécommunications de Toulouse (MITT)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Mathématiques de Toulouse (IMT), UMR 5219
Mots-clés libres :Analyse quasiconforme - Dynamique complexe - Domaines errants - Implosion parabolique - Théorie de Teichmüller
Sujets :Mathématiques
Déposé le :27 Nov 2015 14:18