LogoLogo

Bonnaud, Emilie. Bornavirus, neurones et épigénétique : un "ménage à trois" mutuellement salutaire ?

Bonnaud, Emilie (2015). Bornavirus, neurones et épigénétique : un "ménage à trois" mutuellement salutaire ?

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3129Kb

Résumé en francais

Analyser les modalités de l'interaction des virus neurotropes avec leurs cellules cibles représente un défi majeur, cela pourrait favoriser notre compréhension de la physiopathologie de certains troubles neurologiques dont l'origine virale est parfois suspectée. Le Bornavirus (BDV), un virus neurotrope, représente un modèle idéal pour analyser les mécanismes moléculaires de la persistance virale dans les neurones et en étudier les conséquences sur l'homéostasie neuronale. Au cours de ma thèse, nous avons découvert une nouvelle forme d'interaction virus/cellule dans laquelle une protéine du BDV perturbe la signalisation épigénétique associée à l'acétylation des histones. Cette perturbation de l'acétylation des histones cellulaires est accompagnée d'une modulation de la réplication virale qui permettrait de favoriser la persistance du BDV dans les neurones tout en limitant les dommages cellulaires associés, démontrant ainsi la parfaite adaptation du BDV à sa cellule hôte.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Malnou, Cécile
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (CPTP), UMR 1043
Mots-clés libres :Bornavirus - Epigénétique - Acétylation des histones - Neurone
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :28 Jan 2016 12:42