LogoLogo

Remaud, Jessica. Etude de la plasticité synaptique hippocampique induite par un apprentissage contextuel

Remaud, Jessica (2014). Etude de la plasticité synaptique hippocampique induite par un apprentissage contextuel.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6Mb

Résumé en francais

La potentialisation à long terme (PLT) est l'augmentation de la force de connexion entre des neurones lorsqu'ils sont activés de manière synchrone et répétée. Ce processus a été très étudié chez les mammifères, particulièrement dans une région cérébrale impliquée dans la mémorisation contextuelle : l'hippocampe. La littérature montre un lien entre mémoire et PLT, mais leurs mécanismes sont discutés et seules quelques études ont montré qu'il y a réellement de la PLT pendant un apprentissage. Dans ce travail, nous avons d'abord montré chez la souris que l'hippocampe peut rapidement former une représentation contextuelle de l'environnement. Ensuite, à l'aide d'outils électrophysiologiques, nous avons pu enregistrer pour la première fois de la PLT induite par l'apprentissage chez la souris. Nous avons montré que toutes les connexions ne sont pas potentialisées ; la PLT est répartie dans l'hippocampe. Cette répartition semble être différente selon l'apprentissage utilisé. Nous avons donc montré que l'hippocampe est nécessaire pour encoder rapidement un nouveau contexte et avons validé une méthode fiable d'enregistrement de la PLT induite par l'apprentissage chez la souris.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Frances, Bernard
Dahan, Lionel
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherches sur la Cognition Animale (CRCA), UMR 5169
Mots-clés libres :Potentialisation à long terme - Conditionnement de peur au contexte - Hippocampe - Plasticité - Apprentissage - Mémoire
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :19 Apr 2016 14:38