LogoLogo

Inamo, Jocelyn. Aspects épidémiologiques de l'hypertension artérielle aux Antilles-Guyane

Inamo, Jocelyn (2008). Aspects épidémiologiques de l'hypertension artérielle aux Antilles-Guyane.

[img]PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
3611Kb

Résumé en francais

Les caractéristiques épidémiologiques de l'Hypertension Artérielle (HTA) aux Antilles, encore très mal connues, sont présentées dans ce travail qui repose sur l'analyse d'une cohorte de 6000 travailleurs salariés des Antilles-Guyane, d'un échantillon de 2400 sujets vivant en situation de récarité en Guadeloupe, et d'une cohorte de 30 000 travailleurs salariés de la France Métropolitaine. La ression artérielle (PA) a été mesurée lors de deux visites successives, et l'HTA a été définie par la prise d'un traitement médicamenteux et/ou la constatation de chiffres de PA >140/90 mm Hg aux deux visites. Les travaux réalisés retrouvent : 1. une prévalence de l'HTA de 19% chez les hommes et femmes salariés des Antilles-Guyane 2. un écart marqué entre hommes et femmes pour la connaissance, le traitement, et le contrôle de l'HTA. 3. l'absence de différence majeure dans la prévalence et le contrôle de l'HTA chez les hommes entre salariés des Antilles-Guyane et salariés de la Métropole. 4. une meilleure connaissance, et un meilleur contrôle thérapeutique de l'HTA parmi les femmes salariées des Antilles-Guyane, comparées à celles de Métropole 5. une plus grande agressivité thérapeutique aux Antilles-Guyane, comparé à la Métropole 6. une prévalence accrue et un plus mauvais contrôle de l'HTA chez les sujets vivant en situation de précarité 7. une plus grande fréquence de l'obésité et de la sédentarité chez ces derniers 8. une association entre le manque de confiance dans son propre futur chez les sujets en situation de précarité, et la prévalence de l'HTA En conclusion, contrairement aux données habituelles de la littérature, on ne retrouve pas aux Antilles-Guyane de sévérité accrue de l'HTA, quand on l'analyse par rapport à une populations comparable. D'autre part, la population précaire présente une plus grande sévérité de l'HTA dont le déterminisme fait probablement intervenir des facteurs psychosociaux complexes.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Lang, Thierry
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :INSERM U558 - IFR Santé Société
Mots-clés libres :Antilles-Guyane - Hypertension artérielle - Epidemiologie - Médecine du travail - Guadeloupe - Martinique - Guyane - Prévalence - Connaissance - Traitement - Contrôle - Agressivité thérapeutique - Race - Caraibe - Précarité - Manque de confiance - Psychosocial - Socioéconomique
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :05 Jan 2009 17:23