LogoLogo

Marghad, Ikbal. Etude de composants électroluminescents à fluorescence retardée thermiquement activé à base de la 1,3,5 triazine et leur application au sein de la troisième génération des diodes organiques électroluminescentes (OLEDs)

Marghad, Ikbal (2015). Etude de composants électroluminescents à fluorescence retardée thermiquement activé à base de la 1,3,5 triazine et leur application au sein de la troisième génération des diodes organiques électroluminescentes (OLEDs).

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4018Kb

Résumé en francais

La nouvelle technologie innovatrice OLEDs (diodes organiques électroluminescentes) ne cesse de susciter l'engouement des scientifiques ainsi que les recherches à leurs égards. Ces dispositifs à base de matériaux organiques s'appliquent dans quasiment tous les domaines tels que l'éclairage, l'affichage...Une découverte récente vient d'apporter sa pierre à l'édifice en mettant au point une nouvelle troisième génération d'OLEDs. Cette révélation consiste en la réduction du coût des matériaux des OLEDs en utilisant des matériaux peu onéreux dits à fluorescence retardée. C'est dans cette optique que s'inscrit ce travail de thèse qui porte sur l'étude de ce type de matériaux pour les applications dans les OLEDs. Cette thèse est décomposée en deux principales parties. Dans un premier temps, nous avons étudié et synthétisé des matériaux pour cette nouvelle génération d'OLED en se basant sur un modèle de molécules existant. Ce dernier représente des dérivés de triazine-carbazole connus pour leurs propriétés adéquates aux OLEDs. Cette étude a démontré pour la première fois le caractère de fluorescence retardée de ces molécules. Nous avons par la suite caractérisé ces molécules au sein des OLEDs. Les résultats montrent l'efficacité de ces molécules. Dans un deuxième temps nous nous sommes intéressés à l'étude de molécules innovantes. Ainsi, des molécules dotées de fluorescences retardées et innovantes ont été synthétisées. Cette synthèse a été effectuée par une méthode très avantageuse. Par ailleurs, la structure et propriétés de ces molécules indiquent qu'elles sont dotées de fluorescences retardées. Ainsi, il est important de poursuivre ce travail, en évaluant les propriétés de ces molécules synthétisées, ainsi que de les caractériser au sein des OLEDs.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Zissis, Georges
Renaud, Cédric
Ecole doctorale:Génie électrique, électronique, télécommunications (GEET)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire PLAsma et Conversion d'Energie (LAPLACE), UMR 5213
Mots-clés libres :OLED - Troisième génération d'OLED - Fluorescence retardée - TADF - 1,3,5 triazine
Sujets :Electricite, électronique, automatique
Déposé le :31 May 2016 10:23