LogoLogo

Lucca, Liliana. Study of autoreative T cells exhibiting bi-specificity for a myelin and a neuronal antigen in a mouse model of multiple sclerosis

Lucca, Liliana (2014). Study of autoreative T cells exhibiting bi-specificity for a myelin and a neuronal antigen in a mouse model of multiple sclerosis.

[img]PDF (L'auteur ne souhaite pas la mise en ligne de sa thèse. L'exemplaire papier peut-être consulté ou emprunté à la BU Sciences de Toulouse) - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
271Kb

Résumé en francais

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique causée par une inflammation du système nerveux central. Elle représente la cause non traumatique de handicap moteur chez les jeunes adultes et touche plus de 2.5 millions de personnes dans le monde. Dans la SEP, le système immunitaire se trompe de cible et s'attaque à certains composants de la gaine qui isole les fibres nerveuses. Mon équipe d'accueil étudie les causes et conséquences de cette attaque mal dirigée. Spécifiquement, ils ont découvert que dans un modèle animal classique de SEP certaines cellules immunes reconnaissent simultanément deux composants de la fibre nerveuse en tant que cibles. Mon travail de recherche a consisté à caractériser ces cellules, leur origine, et à démontrer que cette double reconnaissance les rend plus pathogéniques. Mon travail sur ce nouveau mécanisme de l'auto-immunité va contribuer à clarifier la pathogenèse de la sclérose en plaques.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Liblau, Roland
Mars, Lennart
Ecole doctorale:Biologie, santé, biotechnologies (BSB)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan (CPTP), UMR 1043
Mots-clés libres :T cell receptor - Molecular mimicry - Myelin - Neuron
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :26 Aug 2016 13:54