LogoLogo

Venant, Antoine. Structures, commitments and games in strategic conversations

Venant, Antoine (2016). Structures, commitments and games in strategic conversations.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
1776Kb

Résumé en francais

Les effets d'une action linguistique dépendent du contexte. Cela pose plusieurs questions, auxquelles il est essentiel qu'un modèle linguistique réponde: comment représenter le contexte conversationnel, la façon dont celui-ci influe sur le "sens" de chaque contribution et sur le choix rationnel fait par un agent de ce qu'il va dire ensuite? Il existe plusieurs théories de la structure du discours, mais celles-ci ne s'accordent pas sur un ensemble précis de contraintes structurelles régissant le contexte conversationnel. Nous proposons un formalisme unifié pour traduire et comparer entre théories et représentations distinctes et nous étudions les fondations axiomatiques d'une mesure de déviation 'sémantique' entre deux contextes conversationnels, et de l'impact de l'entrée de nouveaux éléments dans le contexte sur cette deviation. Un second travail porte sur l'interaction entre forme logique et rationnalité dans les conversations, plus spécifiquement, lorsque les intérêts des participants divergent. Nous proposons un modèle en théorie des jeux, dans lequel une conversation est une séquence infinie de coups linguistiques. Dans ce cadre nous formalisons certaines contraintes linguistiques génériques comme des conditions nécessaires au succès d'un agent (rester consistant, cohérent, crédible). Les préférences des agents sont décrites par des contenus auxquels ceux-ci souhaitent, ou ne souhaitent pas s'engager. Crucialement, on peut justifier et expliquer via des considérations sémantiques le choix des objectifs conversationnels des agents, et montrer quand et comment certaines inferences (implicatures) survivent ou disparaissent. Cela nécessite une sémantique adéquate, pour l'obtenir nous définissons une logique modale dynamique des engagements publics. Celle-ci permet de représenter les déclaration des participants vis-à-vis de leur propre engagements et de ceux de leurs interlocuteurs. Cela permet enfin un modèle de "grounding" a granularité plus fine que les approches existantes, qui demeurent cependant axiomatisable comme des cas particulier.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Asher, Nicholas
Ecole doctorale:Mathématiques, informatique, télécommunications de Toulouse (MITT)
laboratoire/Unité de recherche :Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT), UMR 5505
Mots-clés libres :Logique - Sémantique - Conversations - Jeux
Sujets :Informatique
Déposé le :29 Nov 2016 14:46