LogoLogo

Khemakhem, Kacem. Mise au point de nanofibres et nanocristaux fluorescents à base de coumarines et d'iminocoumarines pour des applications dans le domaine des matériaux et du diagnostic

Khemakhem, Kacem (2017). Mise au point de nanofibres et nanocristaux fluorescents à base de coumarines et d'iminocoumarines pour des applications dans le domaine des matériaux et du diagnostic.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4Mb

Résumé en francais

Depuis une dizaine d'années, les nanofibres et nanocristaux organiques fluorescents font l'objet d'un intérêt croissant. On les considère de plus en plus comme des matériaux fonctionnels pour des applications dans le domaine de l'optoélectronique, des capteurs chimiques et biochimiques et de la biologie. Cela implique que l'on soit capable de fabriquer des nanofibres et des nanocristaux organiques fluorescents de bonne qualité, avec des coûts raisonnables et en quantité suffisante. Or, le développement récent de ces matériaux se heurte encore à de nombreuses limitations dont la principale est que très peu de molécules sont fluorescentes à l'état solide. En effet, il ne suffit pas que la molécule soit intrinsèquement fluorescente. Les propriétés photophysiques à l'état solide dépendent de l'arrangement moléculaire, qui est souvent défavorable à l'émission de fluorescence. De plus, peu de molécules donnent spontanément des fibres et il est difficile d'obtenir des nanocristaux de taille homogène. Heureusement, les molécules organiques se prêtent à de multiples modifications par voie de synthèse et de petits changements de structure entraînent de grandes variations dans les propriétés d'auto-association. Cela permet de jouer à la fois sur les propriétés photophysiques et sur la morphologie des particules obtenues. Nous disposons de dérivés de coumarines et d'iminocoumarines qui ont la propriété rare d'être très fluorescents à l'état solide. Certains sont même plus fluorescents à l'état solide qu'en solution. Le but de cette thèse est maintenant de développer cette série de composés, de les mettre sous forme de nanoparticules et d'étudier la relation structure/propriétés dans ces nouveaux objets en vue d'applications pratiques. Nous nous orienterons vers les applications les plus favorables (optique ou bio-imagerie médicale). En particulier, nous essaierons d'utiliser les nanocristaux pour marquer les cellules cancéreuses et mettre au point un nouveau système pour le diagnostic précoce des tumeurs.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Fery Forgues, Suzanne
Abid, Souhir
Ecole doctorale:Sciences de la matière (SdM)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire de Synthèse et Physicochimie de Molécules d'Intérêt Biologique (SPCMIB), UMR 5068
Mots-clés libres :Coumarines - Iminocoumarines - Fluorescence - Nanocristaux - Diagnostic
Sujets :Chimie industrielle, polymères
Déposé le :03 Nov 2017 14:43