LogoLogo

Glavier, Ludovic. Conception et développement d'un micro détonateur électrique intégrant des nanothermites pour l'amorçage par impact d'explosifs secondaires

Glavier, Ludovic (2017). Conception et développement d'un micro détonateur électrique intégrant des nanothermites pour l'amorçage par impact d'explosifs secondaires.

[img]
Preview
PDF - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
7Mb

Résumé en francais

Les systèmes pyrotechniques sont des éléments clés pour la réussite de la mise en orbite des satellites. Ils permettent de réaliser des fonctions vitales pour la phase de vol d'un lanceur spatial comme l'allumage des moteurs, la séparation d'étages ou la neutralisation. L'actionnement de ces systèmes pyrotechniques nécessite différents effets pyrotechniques comme la génération d'une flamme, d'une grande quantité de gaz et une onde de choc. Ces travaux de thèse interviennent à la suite d'une précédente thèse sur la conception d'un initiateur intelligent et sécurisés permettant de générer une flamme et une grande quantité de gaz mais pas une onde de choc, indispensable dans la réalisation de certaines fonctions pyrotechniques comme la séparation d'étages ou la neutralisation. L'initiateur est piloté par commandes numériques, il dispose d'un stockage local d'énergie, d'une barrière de sécurité mécanique, et d'un PyroMEMS permettant de convertir un signal électrique en un signal pyrotechnique. Cet initiateur est conçu pour remplacer les systèmes pyrotechniques actuellement utilisés sur Ariane 5 car ils sont lourds, encombrants, ils contiennent une grande quantité de substance pyrotechnique augmentant les coûts de fabrication et de stockage, pour finir, les détonateurs et les lignes de transmissions contiennent du plomb dont l'obsolescence est programmé par la réglementation Européenne REACh. L'objectif de ces travaux de thèse est de concevoir et de développer la fonction détonation à partir d'un PyroMEMS contenant moins de 50 µg de nanothermite Al / CuO dans un volume inférieur à 0,83 cm3. Après l'étude des méthodes d'amorçage d'explosif secondaire et de l'état de l'art des détonateurs existant, nous avons conçu une architecture fonctionnant sur la propulsion d'un projectile créant une onde de choc par impact. Le développement de cette fonction détonation a permis d'étudier le comportement de différentes nanothermites (Al / CuO, Al / Bi2O3, Al / MoO3 et Al / PTFE) dans l'optique de propulser le projectile. Un modèle de balistique intérieure est développé avec la combustion de nanothermite Al / Bi2O3 dopé avec du PTFE permettant de conclure qu'il n'est pas possible d'utiliser des nanothermites pour amorcer par impact un explosif secondaire tel que le RDX. Un système de propulsion basé sur la combustion du RDX initié par nanothermite est alors développé avec une étude de l'influence des paramètres dimensionnels. La réalisation d'un démonstrateur final qui permet d'amorcer en détonation du RDX démontre la faisabilité d'un tel dispositif et permet de valider des choix de conception.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Rossi, Carole
Ecole doctorale:Génie électrique, électronique, télécommunications (GEET)
laboratoire/Unité de recherche :Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes (LAAS) - CNRS
Mots-clés libres :Détonateur - Pyronumérique - Nanothermite - Smart pyrotechnie - RDX - Transition choc détonation - Explosif secondaire - PyroMEMS
Sujets :Sciences de l'ingénieur
Déposé le :01 Dec 2017 16:15