LogoLogo

Hermínia Oliveira Souza, Fernanda. Parentalité : pour qui ? La relation parent-enfant dans le placement en institution au Brésil

Hermínia Oliveira Souza, Fernanda (2017). Parentalité : pour qui ? La relation parent-enfant dans le placement en institution au Brésil.

[img]PDF (Accès restreint. S'adresser à l'accueil de la BU Sciences de Toulouse) - Accès intranet - nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
2390Kb

Résumé en francais

La protection intégrale de l'enfant et de l'adolescent est devenue un sujet significatif sur la scène nationale depuis la promulgation du Statut de l'Enfant et de l'Adolescent (1990). Dans les cas de violation ou de menace des droits de la population infanto-juvénile, des mesures spécifiques sont prises. On peut citer entre autres : le placement d'enfants et d'adolescents en institution. Ce type de procédure a un caractère d'exception et doit être utilisé comme une période de transition entre la réintégration familiale ou l'adoption. L'arrivée dans l'environnement institutionnel implique une séparation de la famille et, également, suscite une série de discussions par rapport à l'institutionnalisation à long terme, la rupture de liens familiaux et la violation du droit à vivre avec la famille. Ainsi, dans le but de participer au débat sur les possibilités d'assurer la relation parent-enfant dans le placement en institution, cette thèse a eu pour objectif d'enquêter sur le sens et les interprétations que la relation parent-enfant acquiert dans le placement en institution. Les ressources méthodologiques utilisées consistent en des recherches bibliographiques par le biais de livres, articles, enquêtes nationales et régionales, législation, guides pratiques, manuels, presse, projets de loi, recommandations du Conseil National de Justice, de l'Institut Brésilien du Droit de Famille, du Conseil National du Ministère Public (Procureur Général) et de décisions de la Cour Suprême Fédérale qui évoquent la relation parent-enfant. Des enquêtes nationales et des recherches régionales sur le placement en institution ont été analysées, ainsi que des études portant sur les familles d'enfants et d'adolescents placés ; il en est de même quant à la destitution de l'autorité parentale et de l'adoption. Il a été possible de constater l'absence d'informations sur les familles d'enfants et d'adolescents placés dans des enquêtes nationales et sur la culpabilisation des familles, par le moyen de l'individualisation des causes qui ont mené au placement. Les catégories "risqué", "protection", "négligence" et "abandon" sont usuellement attribuées aux familles et aux situations vécues par les enfants et les adolescents placés. Il a été constaté un ensemble de difficultés concernant l'accomplissement du droit à assurer la relation parent-enfant et à la réinsertion familiale, avec, entre autres des problématiques liées à la précarité du réseau de protection à l'enfance et à la jeunesse, le manque de suivi de la part de la famille, ainsi que des visites jouant un rôle principal pour la réinsertion familiale. Il a été possible d'observer l'existence d'un grand écart entre la relation parent-enfant et les familles d'enfants et d'adolescents placés, malgré l'exaltation de la parentalité dans des publications dans le domaine du Droit et de la Psychologie. On traite de ce sujet qu'est la parentalité, comme un dispositif d'intervention collective vis-à-vis des relations familiales. Dans le contexte du placement, toutes les formes d'exercice de parentalité n'ont pas été considérées ce qui permet de mettre en évidence une contradiction entre la valorisation de la relation parent-enfant et la définition d'une parentalité envisagée comme appropriée. Il a été observé un double biais par rapport à l'utilisation de la parentalité, présentement utilisée pour disqualifier la famille d'origine. On peut conclure que la garantie de la relation parent-enfant dans le placement en institution est présentement comprise de manière prioritaire comme l'adoption. Par conséquent, au fur et à mesure que la relation parent-enfant est valorisée dans le domaine légal, les possibilités de son accomplissement se réduisent lorsque l'adoption est perçue comme solution pour un nombre considérable de placements et pour la permanence prolongée en institution d'enfants et d'adolescents placés.

Sous la direction du :
Directeur de thèse
Torraca de Brito, Leila Maria
Neyrand, Gérard
Ecole doctorale:Comportement, langages, éducation, socialisation, cognition (CLESCO)
laboratoire/Unité de recherche :Centre de Recherches Sciences Sociales Sports et Corps (CRESCO)
Mots-clés libres :Relation parent-enfant - Placement en institution - Parentalité
Sujets :Sciences du vivant
Déposé le :06 Feb 2018 14:58